Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Télécoms d'entreprise : Kosc dépose son bilan





Le 27 Novembre 2019, par La rédaction

Kosc devait bousculer le paysage corseté des télécoms en entreprise. Mais selon Le Figaro, cette entreprise lancée il y a trois ans sur fonds publics a déposé son bilan.


Le marché verrouillé des télécoms d'entreprise

C'est une vraie désillusion pour Kosc Telecom, dont l'ambition était d'aller marcher sur les platebandes du marché des entreprises, un secteur verrouillé par Orange et SFR. Les deux opérateurs détenaient 85% de ce marché estimé à 10 milliards d'euros. Mais l'entreprise n'a pas pu tenir face à un procès perdu contre SFR, qui lui réclame 20 millions d'euros. Les investisseurs derrière Kosc n'ont pas voulu mener cette bataille, et notamment la CDC qui avait promis justement d'injecter 20 millions d'euros dans le capital de l'opérateur alternatif. Trois ans après son lancement, Kosc doit donc déposer son bilan, selon les informations du Figaro.

Il reviendra désormais au tribunal de commerce d'arbitrer la suite de cette aventure. Les actifs de Kosc pourraient intéresser plusieurs opérateurs désireux de se positionner et de se renforcer sur le marché de l'entreprise, à l'instar de Free et surtout de Bouygues Telecom. Kosc est à la tête de dix millions d'accès à des lignes fibre, de quoi aiguiser les appétits.

Les pouvoirs publics au chevet de Kosc

Kosc Telecom pouvait pourtant avoir de l'ambition. Le marché des télécoms pour l'entreprise représentait pour ce nouvel acteur une opportunité, alors que le duopole Orange et SFR empêchait ou retardait des innovations qui profitaient au grand public. Kosc avait acquis Completel auprès de Numericable, lorsque ce dernier a absorbé SFR. Les pouvoirs publics, désireux d'apporter de la concurrence dans ce secteur, ont investi dans l'opérateur.

Bpifrance a ainsi injecté 9 millions d'euros. La CDC était donc prête à apporter 20 millions d'euros au capital en 2018. Et OVH participait aussi au tour de table, avec son parc de clients potentiellement intéressés par les prestations d'un opérateur alternatif. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. La CDC a quitté le navire après le procès perdu contre SFR.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook