Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Télétravail : les Français sont les plus adeptes du travail en présentiel





Le 5 Octobre 2023, par Aurélien Delacroix

Les habitudes de travail en France ont été modifiées par la période de pandémie, mais le penchant pour le présentiel demeure fort par rapport au télétravail. Des facteurs culturels et économiques contribuent à cette particularité française.


Des Français attachés au travail au bureau

Selon une récente étude menée par le cabinet de conseil en immobilier JLL auprès de 208 grandes entreprises mondiales, les Français sont ceux qui passent le plus de temps au bureau parmi leurs voisins européens. Avec une moyenne de 3,5 jours au bureau par semaine, les salariés français dépassent leurs homologues suisses (3 jours), britanniques (2,6 jours) et espagnols (2,5 jours). Néanmoins, l'étude révèle que le télétravail a également trouvé sa place dans les habitudes françaises, avec une moyenne d'un jour et demi de télétravail par semaine.

Selon Flore Pradère, directrice de recherche sur les nouveaux modes de travail chez JLL, plusieurs raisons expliquent cet attachement au travail en présentiel. « En France, on se montre davantage devant le chef, devant la direction. Mais nous avons aussi une culture plus forte de la socialisation. La pause déjeuner, par exemple, est chez nous un vrai moment de convivialité », déclare-t-elle aux Echos.

L'influence du coût du logement sur le choix de télétravail

Le coût du logement en centre-ville est également un facteur à considérer. Les salariés ayant des logements plus petits en ville sont plus susceptibles de choisir le bureau comme lieu de travail. Frédéric Goupil de Bouillé, le président de l'Association des directeurs immobiliers (ADI), souligne que ceux qui veulent rester en centre-ville mais qui ne peuvent pas travailler dans de bonnes conditions à la maison ont tendance à se rendre davantage au bureau. Cette situation contraste avec celle de villes comme Londres, New York ou San Francisco, où les coûts élevés de l'immobilier encouragent davantage le travail à distance.

Avec l'augmentation du télétravail, les entreprises révisent à la baisse leurs budgets consacrés aux espaces de bureau. Ce changement pose cependant un problème d'organisation, notamment lorsque la présence des salariés au bureau est concentrée sur certains jours de la semaine. « C'est au manager d'organiser la rotation des équipes et de dire qui vient quand », précise Flore Pradère. Cette situation nécessite « beaucoup d'orchestration », souligne-t-elle.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook