Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Télétravail : les employeurs se font tirer l'oreille pour rembourser les frais





Le 7 Septembre 2021, par La rédaction

La loi dispose que les salariés en télétravail doivent se faire rembourser leurs frais, tout comme les salariés en présentiel. Mais dans les faits, c'est très loin d'être le cas comme le relève une enquête de la CGT.


Remboursement des frais de télétravail

Les frais de 7 salariés en télétravail sur 10 ne sont pas pris en charge par leurs employeurs, selon une enquête de la CGT révélée par Le Parisien. Pourtant, la loi oblige l'employeur à rembourser les frais de travail, que ce soit pour les salariés présents physiquement sur le lieu de travail ou pour ceux qui travaillent à domicile. Mais dans les faits, la réalité est bien différente, même si 40% des salariés interrogés ont obtenu de leur entreprise un ordinateur.

L'employeur est tenu de rembourser les dépenses liées à l'adaptation du logement pour télétravailler. Il est ainsi possible d'obtenir le remboursement d'une partie du loyer, en fonction de la surface occupée au sein du domicile pour accomplir les tâches du travail. Et le salarié peut aussi demander le remboursement d'une partie de la facture d'électricité, de téléphone, les taxes foncière et d'habitation, les charges de copropriété, l'assurance habitation…

Forfait dans le public

Dans le secteur public, le remboursement des frais est également de la partie, via un forfait fixé à 2,50 euros par jour de télétravail (pas de remboursement sur facture). L'indemnité est à verser chaque trimestre, avec un plafond de 220 euros par an. Bien sûr, l'équipement doit être fourni par l'administration, qu'il s'agisse de l'ordinateur, du smartphone ou de tout autre équipement nécessaire pour travailler.

L'enquête de la CGT rejoint les conclusions de cette étude réalisée en février dernier par le cabinet ConvictionsRH. 68% des employeurs ne remboursaient tout simplement aucun frais ! 4% seulement respectaient la loi en remboursant sur facture, 29% versent tout simplement une indemnité forfaitaire, comme dans le secteur public.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook