Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tentative d'entente pour geler la production de pétrole





Le 26 Septembre 2016, par Olivier Sancerre

Les pays producteurs de pétrole se réunissent cette semaine à Alger pour tenter de s'entendre sur un gel de la production. Une condition sine qua non pour que le cours du baril reparte franchement à la hausse.


Le groupe des partisans du gel de la production mondiale de pétrole s'est renforcé avec les Émirats arabes unis, qui se sont prononcés en faveur de cette initiative. L'Arabie saoudite a fait savoir qu'elle était prête à réduire sa production si l'Iran acceptait un plafonnement de sa propre production. Mais les pays de l'OPEP sont encore loin de pouvoir gagner à ce jeu de Monopoly à l'échelle mondiale.

Tous les joueurs ne s'entendent pas entre eux. L'Iran, qui fait cavalier seul depuis la levée de l'embargo international qui frappait le pays depuis des années, cherche à retrouver son niveau de production d'avant les restrictions. Le ministre iranien du pétrole a fait savoir que la réunion à Alger était « purement consultative » et qu'il ne fallait pas en attendre grand chose.

Un coup d'épée dans l'eau donc, en attendant un nouveau sommet de l'OPEP, en novembre, à Vienne. Les pays producteurs de pétrole sauront-ils accorder leurs violons d'ici là ? Là aussi, rien n'est moins sûr. L'Iran ne se laissera pas convaincre si facilement de geler sa production.



Tags : pétrole

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook