Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Thales va vendre ses systèmes de signalisation ferroviaire pour 1,6 milliard d'euros





Le 5 Août 2021, par François Lapierre

En plein recentrage, Thales va finalement céder son activité de signalisation ferroviaire à un des leaders mondiaux du secteur, Hitachi Rail. Le groupe français devrait récupérer 1,6 milliard d'euros dans la transaction.


Leader de la signalisation ferroviaire

Thales avait beaucoup misé sur le développement des systèmes de transport terrestre (GTS pour « Ground Transportation Systems »). L'ambition du groupe français était en effet de devenir un des principaux leaders mondiaux du secteur de la signalisation ferroviaire. Mais la réalité a la tête dure et l'entreprise a annoncé l'ouverture de négociations exclusives pour vendre cette filiale à Hitachi Rail, avec une valorisation de l'activité GTS estimée à 1,66 milliard d'euros.

Le prix final sera décidé pendant les discussions. L'opération devrait être finalisée d'ici la fin de l'année prochaine, il faudra tout de même obtenir le feu vert des régulateurs. Thales a fait part de sa volonté de recentrage de ses activités, dans trois secteurs : « l'Aérospatial, la Défense & Sécurité, et l'Identité et la Sécurité numériques », a expliqué le PDG du groupe, Patrice Caine. Des activités « de hautes technologies en croissance à long terme et capables de générer des marges à deux chiffres dans la durée », ajoute-t-il.

Recentrage des activités de Thales

La signalisation ferroviaire a accusé une baisse de commandes de 6% l'an dernier, en raison de la crise sanitaire. Toutefois, au deuxième semestre, la marge d'exploitation était parvenue à se hisser et à dépasser les 9%. Mais sur l'ensemble de l'année, elle n'a été que de 5,3%, loin de l'objectif affiché des 8%. Par ailleurs, cette activité n'a pas atteint la masse critique voulue par Thales.

Les systèmes de transport terrestre n'ont en effet pas donné tous les fruits escomptés : l'activité est restée d'une taille modeste par rapport aux autres domaines de Thales, avec une marge moins élevée. Hitachi Rail, qui est basé en Italie, aura toutes les cartes en main pour devenir le numéro un mondial du secteur une fois les GTS de Thales en poche.



Tags : Thales

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook