Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Thomas Cook : la marque revient à Fosun





Le 3 Novembre 2019, par Olivier Sancerre

C'est le géant chinois du tourisme, Fosun, qui reprend la marque commerciale Thomas Cook. Le groupe devait déjà prendre une participation majoritaire au sein du voyagiste avant sa faillite.


La marque survit à la faillite

Depuis sa retentissante faillite le 23 septembre dernier, le liquidateur britannique de Thomas Cook vend les actifs de l'ex-voyagiste à la découpe. C'est Fosun qui a remporté la marque de commerce, connue et reconnue partout dans le monde, pour 11 millions de livres (13 millions d'euros). Le groupe chinois emporte aussi les comptes des réseaux sociaux ainsi que d'autres droits de propriété. De quoi perpétuer encore longtemps le nom de Thomas Cook : si Fosun a jeté son dévolu sur cette marque, c'est en raison de sa longévité. Thomas Cook a été créé il y a 178 ans !

Fosun n'est pas un inconnu dans le monde du tourisme. Le groupe est en effet propriétaire du Club Med et il envisageait une prise de participation majoritaire dans Thomas Cook, avant que l'entreprise échoue à mettre sur pied son ultime plan de relance et se mette en liquidation. La vente à la découpe du voyagiste se poursuit d'ailleurs : le réseau d'agences de voyage va être repris par Hays Travel, sauvant ainsi 2 500 emplois sur des effectifs qui, outre Manche, en compte 9 000.

Fosun, géant du tourisme

Thomas Cook n'a pas su résister aux incertitudes liées au Brexit, tandis que les modes de consommation ont changé. Beaucoup de touristes organisent leur voyage sur internet, sans passer par une agence traditionnelle. Pour Fosun, c'est une bonne opération puisqu'une prise de participation dans Thomas Cook aurait certainement coûté plus cher que les 11 millions de livres pour la marque de commerce.

Quant à la filiale française qui emploie 780 salariés, il revient au tribunal de commerce de Nanterre de se prononcer sur les 20 dossiers de reprise qui lui ont été proposés. Le sort du réseau d'agences (174 en propre sur l'ensemble du territoire) intéresse tout particulièrement les repreneurs. Réponse le 19 novembre.



Tags : thomas cook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook