Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Thomas Didier : « Entreprendre permet de réaliser le grand plongeon »





Le 22 Février 2021, par Mathilde AUBINAUD

Start-up Nation. Travaillant alors sur les enjeux de communication dans des start-ups voisines, avec Thomas Didier, nous échangions sur ces problématiques avec enthousiasme sur l’esprit propre aux entrepreneurs. Un état d’esprit que Thomas connaît bien pour l’avoir. C’est avec une formation d’ingénieur, qu’il débute son parcours dans l’industrie. Puis, avec Jogg.in, plateforme de running en groupe qu’il crée, le voici qui se dirige dans l’entrepreneuriat. Une fois la plateforme vendue, il met en pratique son expertise marketing dans des industries variées. Aussi, avec Anna Casal et Prescillia Fontenay, il a co-écrit le livre enthousiasmant Le Grand Plongeon. Ils sont partis à la rencontre de 53 entrepreneurs. Revigorant !


Thomas DIDIER
Thomas DIDIER

Mathilde Aubinaud : Entreprendre, est-ce, s’autoriser, enfin, à un grand plongeon ?

Thomas Didier : Que ce soit à titre professionnel, comme largement discuté dans le livre au fil des 53 interviews de femmes et d’hommes entrepreneurs, ou personnel (avoir un enfant, acheter une maison, faire un tour du monde…), je suis intimement convaincu qu’entreprendre permet effectivement de réaliser le grand plongeon. Derrière cet acte singulier, il y a une véritable volonté de saut dans la nouveauté, parfois même dans l’inconnu, avec une notion de prise de risque plus ou moins importante et assumée.

Est-ce une manière de dessiner sa propre trajectoire ?

C’est certain. En entreprenant, nous nous donnons les moyens de faire nos propres choix et donc de définir le parcours que nous souhaitons suivre. Néanmoins, l’entrepreneuriat n’est en aucun cas la seule manière de dessiner sa trajectoire et heureusement.

Comment endosse-t-on le costume de dirigeant ? Pour soi et pour ses équipes ?

Comme l’explique très bien Jean-David Chamboredon dans la préface du livre, « la condition sine qua non – mais non suffisante – pour réussir en tant que créateur d’entreprise, c’est avant tout d’avoir une personnalité tenace, résiliente, solide, et une vraie conviction autour de l’idée fondatrice. Mais, si pour aller loin il faut une bonne dose d’obstination, l’écoute et l’ouverture d’esprit sont également indispensables : être têtu sans être borné, en somme, pour faire face à l’adversité et savoir s’adapter. Les entrepreneurs que j’ai vu réussir sont également ceux qui apprennent très vite et savent bien s’entourer dès le lancement de leur projet. Le monde des start-up est par essence un écosystème de sociétés qui évoluent et croissent vite… L’agilité et l’adaptabilité individuelles et collectives sont des atouts clés. »

Un trait d’esprit de ces entrepreneurs qui vous a étonné ?

Etant moi-même entrepreneur et dans une dynamique proche de certaines personnes présentes dans le livre, je me suis en partie retrouvé dans la plupart des interviews. Je n’ai donc pas vraiment été étonné. Par contre, un trait d’esprit commun à tous ces entrepreneurs est clairement la détermination. J’en ajouterai même un second, la résilience. Deux valeurs nécessaires pour faire face aux nombreux challenges auxquels un entrepreneur est confronté à chaque étape de son projet.

En entreprenant, que réalise-t-on finalement ?

Au-delà des diverses notions de création et de changement, il y a dans l’acte d’entreprendre, une forme de libération de soi-même, d’un affranchissement des contraintes qui nous sont imposées au quotidien, ou plutôt de leur ajustement car certaines disparaissent, se modifient, tandis que d’autres se créent. Il y a une véritable volonté de prise de commandes de son destin, pour en devenir le maître et non plus en être l’esclave.
 
Le Grand Plongeon, d’Anna Casal, Thomas Didier et Prescillia Fontenay (Outjo, 2020)
 
Mathilde Aubinaud est communicante et enseignante. Elle a dernièrement co-écrit Mieux comprendre la Chine et écrit La Saga des Audacieux chez VA Editions.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook