Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Titres restaurant : un déplafonnement à 95 euros par jour





Le 23 Avril 2020, par Olivier Sancerre

Le montant maximum de dépenses autorisées sur les titres restaurant va augmenter. Ce déplafonnement aidera les restaurants lors de la reprise de leur activité.


Un coup de pouce pour les restaurateurs

Les titres restaurant sont limités à une dépense de 19 euros par jour. Ce plafond va augmenter à 95 euros par jour, selon des informations de RTL. La demande a été faite par les syndicats auprès des ministères du Travail et de l’Économie et elle aurait été validée. Depuis le début du confinement mis en place pour endiguer la propagation du coronavirus, les restaurants ont fermé leurs portes. Empêchant ainsi les salariés qui bénéficient de ces titres (ils sont 4 millions) de les utiliser pour payer leurs repas. De plus, les salariés continuent de cumuler des titres sans pouvoir les écouler chez les restaurateurs.

Au moment du déconfinement, et lorsque les restaurants seront de nouveau en mesure d’accueillir de nouveau du public, la limite de 19 euros par jour paraît difficile à maintenir. C’est la raison pour laquelle le plafond est relevé à 95 euros par jour. Les grosses additions pourront être payées plus facilement avec le stock de titres restaurant accumulés pendant le confinement.

Payer des courses plus importantes

Par ailleurs, ce déplafonnement du seuil des titres restaurant signifie aussi que les salariés pourront régler un montant de courses plus important en une fois. Un moyen là aussi d’écouler plus facilement les titres tout en limitant les allées et venues dans les supermarchés. 

Enfin, les deux ministères réfléchissent à la possibilité de reverser les titres périmés à un fonds de solidarité pour les restaurateurs en difficulté. Ces titres inutilisables sont normalement versés aux comités d’entreprises. Mais au vu des difficultés rencontrés par le secteur de la restauration, ce coup de pouce tombera à pic.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook