Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Toshiba aurait maquillé ses comptes





Le 20 Juillet 2015, par

Toshiba est dans la tourmente. Le groupe d’électronique japonais a truqué ses résultats ces cinq dernières années, d’après un audit indépendant dont les conclusions vont très certainement bousculer la direction du conglomérat.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Dans les faits, l’entreprise se serait adonnée à des malversations « organisées » durant lesquelles les comptes ont été « gonflés » de quelques 150 milliards de yens, soit l’équivalent de 1,16 milliard d’euros, durant les cinq derniers exercices annuels. 

Toshiba, qui sentait le coup venir, avait mandaté ce comité indépendant afin de débusquer les vrais chiffres du conglomérat. La surprise a été de taille, puisque de nombreuses erreurs dans les comptes. Le résultat n’est pas glorieux pour la direction actuelle, accusée de faire pression sur les comptables du groupe afin d’afficher des résultats plus favorables.

Un très mauvais calcul de la part du PDG, Hisao Tanaka, qui pourrait bien être acculé à la démission — ce pourrait même être le cas dès cette semaine, croit savoir le quotidien des affaires Nikkei. Le vice-président du groupe, Norio Sasaki, qui est aussi le prédécesseur de Tanaka, devrait lui aussi payer les errances de la société. En tout, Toshiba pourrait bien être sérieusement mis à l’amende : on parle de dédommagements à hauteur de 3 milliards de dollars…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : toshiba

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook