Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

TotalEnergies : pénurie de carburants dans certaines stations-services en France





Le 4 Octobre 2022, par Victoire de Fonclare

Entre un mouvement de grève qui dure depuis le 27 septembre, et l’affluence des automobilistes aux pompes pour profiter de la ristourne, le groupe TotalEnergies fait face à plusieurs pénuries de carburants dans ses stations.


Des automobilistes très nombreux dans les stations-services

TotalEnergies observe une affluence dans ses stations, 30% supérieure à la normale
TotalEnergies observe une affluence dans ses stations, 30% supérieure à la normale
Les stations-services de TotalEnergies sont prises d'assaut depuis quelques semaines. En plus de la ristourne de 30 centimes offerte par le gouvernement pour aider les Français à faire face à l'inflation et l'augmentation des prix du carburant, le groupe propose un rabais de 20 centimes. De quoi faire venir tous les automobilistes du coin, ravis de pouvoir faire le plein à moindre coût. « Une affluence importante au sein de notre réseau de stations » a été observée, indique le groupe pétrolier, « d'environ 30% ». 

Même si le groupe pétrolier rajoute qu'il « n'y a pas de manque de carburants, car TotalEnergies a constitué des stocks et procède actuellement à des imports réguliers », plusieurs stations-services dans les grandes villes sont en pénurie. À Paris, 17 stations sur 40 étaient vides le week-end du 2 octobre. En Provence, ce sont 166 stations sur les 397 de la région où il n'y a plus une goutte. 

Le mouvement de grève chez TotalEnergies ralentit la production

Pour ne rien arranger, un mouvement de grève est en cours au sein du groupe pétrolier depuis le 27 septembre. La CGT réclame une meilleure prise en compte de l'inflation sur les salaires. Alors que le groupe a déjà accordé une hausse de 3,5% des salaires, plusieurs salariés tablent sur une augmentation de 10%. Le groupe prévoit une table des négociations pour la mi-novembre. Pendant ce temps, 70% des raffineries ont arrêté leur travail. 

Francis Pousse, président national de la branche distributeurs carburants et énergies nouvelles du syndicat Mobilians est serein malgré la crise. « On a des raffineries à l'arrêt mais les 200 dépôts en France sont toujours remplis et alimentés. De plus, on a en France ce qu'on appelle des stocks stratégiques qui représentent 90 jours de stocks destinés à répondre à une crise grave. »



Tags : carburants

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook