Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Toujours le marasme pour le marché automobile en France





Le 3 Août 2021, par François Lapierre

Le marché automobile est toujours à l'arrêt, malgré la levée des restrictions sanitaires et une consommation en forte hausse. Une situation inquiétante, qui touche autant les constructeurs français qu'étrangers.


Les immatriculations neuves en forte baisse

Le secteur automobile est décidément dans une mauvaise passe. Les constructeurs font face à une pénurie des composants qui dure et qui obère leurs capacités de production. Et puis les ventes ne parviennent pas à redécoller en France. Les derniers chiffres de la Plateforme automobile (PFA), anciennement CCFA, ne sont en effet guère encourageants : en juillet, ce sont 115.713 immatriculations neuves qui ont été enregistrées, soit 35,35% de moins qu'en juillet 2020.

Faire une comparaison avec le mois de juillet 2020 a du sens, car les concessionnaires avaient pu rouvrir après le premier confinement. Par rapport au niveau d'avant la crise sanitaire, les immatriculations neuves sont en net recul également, de 32,81%. Le marché français ne parvient donc pas à reprendre son envol malgré un rebond de la consommation et de l'activité lié à la levée des restrictions sanitaires.

Pas la priorité des Français

Les Français puisent dans leur épargne pour consommer, mais ils investissent d'abord dans le logement. L'automobile passe au second plan. Et puis la pénurie de composants qui paralyse une partie du secteur n'aide pas : il y a moins de voitures neuves, ce qui n'attire pas les automobilistes désireux de changer de véhicule. Dans ce contexte, il sera pratiquement impossible d'atteindre les 2 millions d'immatriculations neuves en 2021 : on en compte 1.038.478 sur les sept premiers mois de l'année, un volume en baisse de 22,42% par rapport à 2019.

Tous les constructeurs trinquent, à commencer par les représentants français. Par rapport à juillet 2019, Stellantis dévisse de près de 40%, avec -50% pour Fiat, -48% pour Citroën et -70% pour Alfa Romeo. Renault accuse un recul de 34%. Volkswagen encaisse une chute de 27,47%, BMW de 17,72%, Toyota de 12,94%. Hyundai parvient à se maintenir en bonne position avec une stagnation de -0,6%. 



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook