Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tourisme : croissance modérée des nuitées au deuxième trimestre





Le 15 Août 2018, par

Les touristes ont arpenté la France au deuxième trimestre… mais moins que durant les trois premiers mois de l'année, relève l'Insee dans son dernier pointage. Néanmoins, ce ralentissement a des explications.


Entre les mois d'avril, de mai et de juin, la progression du nombre de nuitéesen France s'est établie à 2,1%. Une croissance donc, mais bien plus mesurée que celle enregistrée au premier trimestre, puisque la progression avait été de 7,4%. Selon l'Insee, il s'agit d'un rythme de croissance plus « modéré », qui est en partie lié à un effet de calendrier : le week-end de Pâques est en effet tombé en mars, à la fin du premier trimestre, au lieu de mi-avril comme l'année dernière. Parmi les autres facteurs qui expliquent ce ralentissement, l'institut des statistiques met en avant la météo maussade ainsi que les grèves dans les transports publics.

Le mois d'avril en a particulièrement souffert, mais le mois de mai a relevé la barre avec une forte hausse du nombre de nuitées, selon l'Insee. Si la croissance des résidents s'est limitée à 0,9% durant le deuxième trimestre, c'est la clientèle non-résidente qui a tiré la progression des nuitées avec une croissance de 4,5%. Sur la période, le nombre de nuitées dans les hébergements collectifs touristiques a été de 109 millions, un tiers étant le fait de touristes étrangers.

Les hébergements autres que les hôtels ont enregistré une croissance de leurs nuitées de 4,4%, grâce surtout aux résidents français (+4,8%) ; la croissance des touristes étrangers a été de 2,9% sur la période. Dans les hôtels, la progression des nuitées a été de 1,3%, et c'est l'Ile-de-France qui a tiré les marrons du feu avec une croissance de 3,9% pour les hôtels. Globalement, c'est cette région qui a le plus profité des touristes et des voyageurs avec une progression des nuitées de 21%. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook