Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tourisme : forte baisse pour les fêtes de fin d’année





Le 29 Décembre 2015, par

Les spécialistes de l’hôtellerie et de la restauration ne sont pas à la fête, malgré la période. C’est notamment le cas à Paris, où l’on continue de subir le contrecoup des attentats du 13 novembre.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Alain Fontaine, le président de la commission des maîtres restaurateurs du Synhorcat, s’alarme du niveau de réservation dans plusieurs des établissements parisiens : la baisse est de 50% « au moins ». Et cette baisse se confirme sur trois des dates-clé de cette fin d’année, à savoir les réveillons du 24 et du 31 décembre, ainsi que le premier de l’an.

Cette chute de la fréquentation est la conséquence directe des attentats parisiens, explique-t-il. De nombreux clients américains et japonais ont annulé leurs visites parisiennes, alors que les européens ont plutôt maintenu leurs escapades dans la capitale. Pas de quoi donner du baume au cœur des restaurateurs parisiens toutefois.

C’est visible notamment dans les palaces : plusieurs n’afficheront pas complet la veille de la Saint-Sylvestre, une première depuis des dizaines d’années. Malgré la peur des attentats, les restaurants primés ont plus de chance : leurs clients sont toujours bel et bien présents. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook