Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Tourisme : les remontées mécaniques resteront à l’arrêt le 7 janvier 2021





Le 6 Janvier 2021, par Paolo Garoscio

Les professionnels des sports d’hiver seront définitivement fixés sur leur sort le 7 janvier , lors de la conférence de presse de Jean Castex, Premier ministre, qui précisera quelles mesures seront adoptées pour faire face à la reprise de la pandémie de Covid-19. Mais, selon La Dépêche, le gouvernement aurait tout du moins déjà décidé de ne pas rouvrir les remontées mécaniques.


Une réunion entre professionnels des sports d’hiver et le gouvernement

Pixabay/Free-Photos
Pixabay/Free-Photos
Le journal La Dépêche dévoile, le 5 janvier 2021, qu’une réunion de dernière minute s’est tenue en visioconférence entre les professionnels des sports d’hiver et le gouvernement, sur la question de la réouverture des remontées mécaniques. Une réunion à la veille d’un nouveau Conseil de défense sanitaire, qui se déroule le 6 janvier 2021 au matin et qui devrait déboucher sur des annonces concernant la deuxième vague de la Covid-19 et les mesures à adopter.

Ces mesures, qui concerneront avant tout les secteurs encore fermés donc les lieux culturels, les restaurants et les stations de ski, devraient être annoncées jeudi 7 janvier 2021 par Jean Castex. Cette date est par ailleurs celle initialement prévue pour la réouverture des salles de spectacle, des cinémas et, justement, des remontées mécaniques. Mais la pandémie de Covid-19 semble avoir atteint un plateau de contaminations quotidiennes qui oblige le gouvernement à changer ses plans.

Pas de réouverture le 7 janvier 2021… peut-être le 20 janvier ?

D’après les informations qu’a pu obtenir La Dépêche, le gouvernement s’apprêterait à annoncer le maintien à l’arrêt des remontées mécaniques au moins jusqu’au 20 janvier 2021, qui serait donc la nouvelle date. Un coup dur pour les professionnels du secteur qui ont déjà perdu plus de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel en restant fermés durant les vacances de Noël, sur environ 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel en temps normal.

Autre possibilité : une réouverture en fonction de la situation sanitaire de chaque département, le sud-ouest étant particulièrement moins touché par la deuxième vague de la pandémie que le sud-est.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook