Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Toutes les entreprises bénéficieront de la baisse du taux d'imposition





Le 30 Août 2017, par Aurélien Delacroix

Le gouvernement s'est engagé à réduire le taux d'imposition sur les entreprises, une promesse du candidat Macron qui vise à redonner de la compétitivité et des marges pour les sociétés. D'ici 2022, soit la fin du quinquennat, le taux sera de 25%.


Le taux d'imposition sur les entreprises est aujourd'hui de 33,33%. Le précédent gouvernement de Manuel Valls avait entamé une trajectoire de baisse de ce taux, mais en y apportant des nuances liées à la taille des sociétés. Le gouvernement d'Edouard Philippe va s'employer à simplifier les choses, selon Les Echos. L'année prochaine, le taux passera donc à 28% pour les entreprises dont les bénéfices sont inférieurs à 500 000 euros. Depuis début 2017, les PME affichant jusqu'à 75 000 euros de bénéfices bénéficient de ce taux. Bercy va donc aller plus loin, et amplifier la mesure à partir de 2019.

Dans deux ans en effet, les entreprises engrangeant plus de 500 000 euros de bénéfices se verront appliquer un taux d'imposition de 31%, puis en 2020 il ne sera plus que de 28%. En 2021, il sera de 26,5%, avant de descendre à 25% en 2022. En tout, cela représente 11 milliards d'euros d'allègement de charges. Plus de limite de nombre d'employés, le gouvernement décide donc que toutes les entreprises, à terme, profiteront de ce taux réduit qui rapprochera la France de la moyenne européenne. Le pays souffre depuis longtemps de ce différentiel qui pèse sur son compétitivité et son attractivité.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, souhaite que cette baisse du taux profite en premier lieu à l'investissement et au risque, comme l'a signifié Bercy au Monde. Ce mouvement à la baisse devrait ouvrir les robinets de l'investissement dans les entreprises du numérique où elles ont du retard à combler. Par ailleurs, le CICE (crédit d'impôt compétitivité) va bel et bien se muer en baisse pérenne des charges d'ici 2019. Des mesures qui seront certainement bien accueillies alors que les représentants du ministère de l'Économie sont invités à l'université d'été du MEDEF.



Tags : entreprises

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook