Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Toys'R Us va fermer ses magasins américains





Le 15 Mars 2018, par Olivier Sancerre

Toys'R Us vit des moments difficiles. L'enseigne de distribution de jouets est touchée de plein fouet par l'essor du commerce en ligne et par les changements des goûts des enfants, dont les préférences les tournent de plus en plus vers les produits électroniques.


Le groupe a annoncé que ses 735 magasins répartis partout aux États-Unis allaient fermer leurs portes. Ce sont 33 000 employés qui sont menacés par ces fermetures (l'entreprise en compte 65 000 partout dans le monde). Le distributeur américain est en faillite, et il n'a pas pu trouver de repreneur ; la dette, trop lourde, n'a pas pu non plus être restructurée. En l'absence d'un soutien financier, la poursuite des activités américaines du géant déchu du jouet ne peut donc se poursuivre, du moins aux États-Unis ; la situation est plus contrastée en Europe. Au Royaume-Uni, les 75 magasins vont fermer d'ici à six semaines, entraînant la perte de 3 000 postes.

Il faut aussi s'attendre à la liquidation des activités en France, au Portugal, en Espagne. La direction du groupe a toutefois fait miroiter la possibilité d'options « ouvertes » pour l'activité française. Un « processus de vente » est encore possible en Allemagne, en Autriche, en Suisse, ainsi qu'au Canada et en Asie. Il ne faut toutefois pas s'attendre à un miracle. Toys'R Us a déposé le bilan il y a six mois et n'est pas parvenu à se restructurer, impactant non seulement l'activité de l'entreprise bien évidemment, mais aussi les ventes pour de nombreux fabricants.

Les échéances de la dette du groupe, qui pèse 6,6 milliards de dollars dans les comptes de l'entreprise, n'ont pas pu être honorées. Cette dette colossale date de 2005, lors de l'acquisition du groupe par KKR et Bain Capital, deux fonds d'investissement, et Vornado Realty Trust, un investisseur immobilier. À cela s'ajoutent les plateformes de distribution en ligne comme Amazon pour qui le jouet est un produit d'appel, et l'engouement des enfants pour les gadgets électroniques, redoutables concurrents des jouets traditionnels.



Tags : jouets

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook