Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Trafic aérien : forte progression en 2018, mais moins qu’en 2017





Le 3 Janvier 2019, par François Lapierre

Le trafic aérien s’est très bien porté en 2018, selon le bilan annuel de l’Organisation de l’aviation civile internationale. L’OACI relève toutefois un « trou d’air » au niveau de la progression du nombre de passagers.


L’an dernier, 4,3 milliards de passagers ont emprunté les lignes des compagnies aériennes. Cela représente une hausse sensible de 6,1% par rapport à 2017, mais cette croissance ralentit d’une année sur l’autre : la progression du nombre de passagers avait en effet été de 7,1% entre 2016 et 2017. Malgré tout, l’OACI estime que la croissance enregistrée en 2018 demeure solide, soutenue par la situation économique mondiale tout au long de l’année. Le ralentissement est le résultat de la hausse des prix du pétrole depuis deux ans, qui ont eu un impact sur les tarifs des billets notamment pour les compagnies à bas coût.

Ce sont pourtant bien les transporteurs low cost qui ont tiré le marché vers le haut l’an dernier. Ils ont fait voyager 1,3 milliards de passagers, soit 36% du total du trafic en Europe. Les voyageurs sont également férus de ces compagnies à bas coût en Amérique latine, où elles ont représenté 35% du trafic, en Amérique du Nord (30%) ainsi qu’en Asie-Pacifique (29%). Le vieux continent est la zone géographique le plus important pour le marché du transport aérien : il pèse en effet 37% des revenus par passager au kilomètre, un indice en progression de 6,7%.

Mais c’est le marché Asie-Pacifique qui a connu la plus forte progression de ces revenus, avec une croissance de 7,3%. L’Amérique latine suit avec 6,6%, l’Afrique affiche un convaincant 6,5%. Dans leur globalité, les compagnies aériennes ont engrangé un résultat d’exploitation de 57 milliards de dollars, pour une marge opérationnelle de 7%. L’année 2019 sera intéressante à suivre : les prix des carburants sont à la baisse, mais les tensions géopolitiques s’intensifient.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook