Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Transport aérien : des sièges pour voyager… debout





Le 22 Avril 2018, par

Toujours plus loin dans le low cost ! Un nouveau siège, mis au point par l'entreprise italienne Aviointeriors, permet aux compagnies aériennes d'économiser sur le kérosène tout en transportant encore plus de voyageurs.


Quel est le secret du Skyrider 2.0 ? Ce siège transporte les voyageurs… debout. Enfin presque, puisque les clients sont « assis-debout ». Après avoir réglé le dos du siège en hauteur, les voyageurs doivent avoir les pieds sur le sol, comme Aviointeriors l'a montré durant le salon Aircraft Interiors Expo qui s'est tenu à Hambourg, en Allemagne. Ces assises permettent de transporter 20% de passagers supplémentaires par vol : un A320, qui peut contenir 180 passagers, pourra en transporter 34 de plus.

De plus, ces sièges sont deux fois plus légers que les autres sièges classiques. Résultat : la consommation de kérosène baisse. De quoi attirer les compagnies aériennes qui misent sur le low cost, d'ailleurs le PDG de l'entreprise l'a assuré : son produit a fait l'objet de marques d'intérêt de plusieurs transporteurs. Il faudra cependant attendre l'homologation des sièges avant de les voir installés dans les cabines des avions. Les compagnies pourront de ce fait proposer des billets à des prix encore plus réduits, quitte à sacrifier (un peu ? Beaucoup ?) du confort du passager.

À BFM, Aviointeriors assure néanmoins que ces sièges assurent un confort « correct » pour les voyages d'une heure et demie. Ces assises se réservent « uniquement en Asie et en Europe car aux Etats-Unis la morphologie moyenne des passagers n’est pas compatible avec un espace aussi réduit ». Les compagnies qui assurent des vols court-courriers pourraient bien être intéressées.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook