Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Transports : les Français y passent 7h12 par semaine





Le 26 Avril 2017, par Anton Kunin

Du lundi au vendredi, les Français passent 7h12 dans les transports en commun, contre 9h35 pour l’ensemble des Européens, révèle une étude Ipsos/BCG.


Transports en commun : un tiers des Français estiment être « trop loin de tout »

De tous les Européens, les Français sont ceux qui passent le moins de temps dans les transports en commun. Cependant, ils n’en sont pas très satisfaits : 58 % jugent la fluidité du trafic aux heures de pointe insuffisante tandis que 52 % déplorent les faibles montants consacrés au développement de l’intermodalité.

Parmi les Français qui n’utilisent pas les transports en commun, 48 % citent une desserte insuffisante de leur destination et 23 % se plaignent des arrêts de transport en commun trop loin de chez eux. Pour 39 % des Français, la faute est à la faible fréquence de passage. 27 % de nos compatriotes déclarent avoir le sentiment d’être « trop loin de tout ». En zone rurale, le pourcentage monte même à 46 %. 51% des Français estiment qu’il est difficile d’utiliser les transports en commun à proximité de chez eux.

Les Français et la voiture, une histoire d’amour qui dure

Si les Français sont les Européens les moins satisfaits des transports en commun, ils sont en revanche les Européens les plus satisfaits des infrastructures routières, après les Allemands. 74 % des Français déclarent en être satisfaits, contre 67 % en moyenne européenne. Rien d’étonnant alors si 67 % des Français se rendent sur leur lieu de travail ou d’études en voiture (contre 61 % pour la moyenne européenne). 86 % prennent ce moyen de transport pour aller faire leurs courses alimentaires importantes (73 % en Europe en moyenne) ou encore emmener leurs enfants pour leurs activités quotidiennes (69 % contre une moyenne de 56 % en Europe).

Si les investissements nécessaires étaient réalisés pour développer les transports en commun, 65 % seraient prêts à utiliser ces derniers plus souvent aux dépens de leur véhicule personnel. Cependant, les Français y sont très attachés, puisqu’en moyenne européenne, ce sont 72 % des personnes (soit 7 points de plus) qui seraient prêts à laisser leur voiture au garage.

Si l’offre de transports publics était plus développée, 40 % de nos compatriotes seraient prêts à utiliser le covoiturage ou l’autopartage, contre 44% pour la moyenne européenne.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook