Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Travail : au moins 20 milliards d’euros de fraude aux cotisations





Le 17 Septembre 2014, par

D’après un rapport de la Cour des Comptes, les fraudes aux cotisations, le travail au noir, représenterait chaque année un manque à gagner entre 20 et 25 milliards d’euros. La crise est bien sûr de la partie, mais la cause est à aller chercher du côté du matraquage fiscal.


@Shutter
@Shutter

Les entreprises sont-elles aussi des phobiques administratives ? Si l’on en croit le rapport de la Cour des comptes à ce sujet, les fraudes aux cotisations et le travail au noir représenteraient chaque année un manque à gagner de 20 à 25 milliards d’euros pour l’Etat, soit plus de 5 % au total des cotisations sociales prélevées en France sur le travail.

 

La Cour des comptes révèle à ce sujet que ce montant a plus que doublé depuis 2007. Signe que la crise et que le matraquage fiscal que subissent les entreprises poussent de plus en plus ces dernières à ne pas payer leurs cotisations. Au cas par cas, les secteurs les plus en difficulté sont évidemment ceux qui payent le moins. En tête, le bâtiment, réputé pour pratiquer allègrement le travail au noir, suivi par le commerce. 

 

La Cour déplore à ce sujet l’absence de police fiscale pour lutter contre la fraudes aux cotisations sociales. En effet, l’Urssaf, bien que disposant d’enquêteurs, habilités à procéder à des contrôles, n’est pas en mesure d’augmenter ces vérifications, faute d’effectifs. Résultat, seulement un milliard d’euros ont été recouvrés en 2013, suite à des contrôles fiscaux, moins de 5 % des fraudes estimées.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook