Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Travail dominical : Martine Aubry s’y oppose et dénonce une régression





Le 10 Décembre 2014, par

Le maire de Lille sort du bois. Alors que le projet de loi Marcon est actuellement discuté en Conseil des ministres, Martine Aubry s’y oppose de manière virulente à la disposition sur le travail dominical visant à augmenter de 5 à 12 le nombre de dimanches travaillés dans l’année.


@Shutter
@Shutter

Interrogée par le quotidien Le Monde, Martine Aubry s’est montrée très virulente à la question du travail dominical. Une véritable attaque en règle contre une disposition de la loi Macron, actuellement discutée en Conseil des ministres. Dans sa tribune, le maire de Lille s’insurge contre le fait d’augmenter le nombre de dimanches travaillés dans l’année, pour les commerçants, et précise qu’il ne faut pas « réduire l’existence à la consommation ». 

 

Une manière également pour l’éléphant du PS de critiquer son propre camp, en ajoutant que « la gauche n’a-t-elle désormais à proposer comme organisation de la vie que la promenade du dimanche au centre commercial et l’accumulation de biens de grande consommation ? » Et alors que certains avancent la création de nombreux postes avec cette mesure, Martine Aubry dénonce la mort des petits commerçants, qui ne pourront pas résister à l’ouverture et le travail dominical.

 

Le maire de Lille a d’ores et déjà prévu faire entrave à une telle mesure, au niveau nationale comme dans sa ville, si elle était acceptée. Pour elles, seules les zones touristiques méritent une approche particulière « car elles peuvent apporter du pouvoir d’achat supplémentaire et donc créer des emplois ». Mais hors de question de généraliser le travail dominical. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook