Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Trésorerie tendue pour la Direction Générale de l'Armement





Le 14 Octobre 2013, par

Tout le monde le savait, mais personne n'osait vraiment le dire. Avec le Livre Blanc de 2013 et la Loi de Programmation Militaire (LPM) qui a budgétisé les mesures dudit livre, les moyens financiers de l'armée se sont évaporés comme neige au soleil.


Il pourrait bien manquer 2 milliards d'euros chaque année, entre 2014 et 2019, à la Direction Générale de l'Armement.
Il pourrait bien manquer 2 milliards d'euros chaque année, entre 2014 et 2019, à la Direction Générale de l'Armement.
Et les récentes déclarations du délégué général pour l'armement vont totalement dans ce sens. Lors de son audition devant la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat, dans le cadre de l'examen de la LPM 2014-2019, Laurent Collet-Billon a tiré le signal d'alarme.

Pour lui, le report des charges du programme 146, qui concerne les équipements militaires, ne pourrait être résorbé durant la période 2014-2019. Et ce programme pèse actuellement 2 milliards d'euros. Cela signifie que chaque année, jusqu'en 2019, il manquera toujours 2 milliards pour régler les factures reçues, ou non, bien que les prestations eussent été réalisées. On appelle cela du défaut de paiement.

Historiquement, c'est la première fois qu'une LPM va démarrer avec un tel report de charges. Dans les faits, la DGA assure que les paiements privilégiés seront ceux des PME, ou des sous-traitants les plus fragiles. Les grands  groupes comme Thalès ou Dassault pouvant faire preuve de patience avant d'être payés.

Mais cela n'augure rien de bon. A terme la DGA pourrait bien se retrouver en cessation de paiement, n'arrivant plus à régler ces factures. L'armement français flirte donc avec la ligne rouge. Si le moindre crédit s'annule, cette ligne sera franchie. Quoi qu'en dise Jean-Yves Le Drian, qui à l'annonce du Livre Blanc il y a quelques mois, avait promis que le bud


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook