Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Trouver un repreneur d’entreprise : comment faire ?





Le 28 Février 2019, par Equiteasy

Alors que 60 000 entreprises sont mises en vente, par an, selon des chiffres du Ministère de l’Économie, découvrez les conseils essentiels pour bien gérer la cession de votre entreprise. En effet, posséder et diriger une entreprise est une grande responsabilité : de vos décisions découle la santé financière de votre société, mais aussi celle de tous vos employés. C’est pourquoi chaque choix que vous avez à faire doit être pris avec précaution, pour ne pas risquer la vie de vos collaborateurs. Aussi, il est important de trouver un repreneur de qualité, et il existe plusieurs moyens dans ce but.


Comment trouver un repreneur pour votre entreprise ?

Sachez qu’il existe des plateformes proposant de mettre en relation des personnes à la recherche d’un repreneur et des investisseurs (associations de business angels ou encore fonds d’investissement, par exemple). C’est le cas notamment d’un site comme Equiteasy .
Il peut s’agir d’une solution afin de trouver un repreneur d’entreprise de qualité pour votre entreprise. Pour plus d’informations au sujet de la reprise d’activité, de la transmission d’entreprise, rendez-vous sur Entreprise et Compagnie , un blog dédié au monde de l’entreprise.

1e étape : sur quels critères vous baser

Afin de trouver un repreneur d’entreprise, vous pouvez commencer par établir des critères de sélection pour votre potentiel repreneur. Voici quelques questions à vous poser :  
Votre entreprise, doit-elle être reprise par un particulier ? Par une entreprise ? Un fonds d’investissement ? Des business angels ?
Qu’est-ce qui serait le mieux pour sa croissance, d’après vous ?
Les réponses à ces questions vous donneront une première idée de la direction à prendre dans vos recherches : une entreprise dans le même domaine que le vôtre avec laquelle vous associer ou un particulier qui souhaite faire la reprise de votre société ne se trouvent pas de la même façon.
Pour y répondre, projetez-vous et pensez aux projets possibles pour votre société : l’innovation technologique ? Un recrutement pour pouvoir diversifier et amplifier votre activité ? Les réponses à ces questions deviendront autant de critères supplémentaires pour vous aider dans votre recherche.

2e étape : la mise en application de ces critères

Comment trouver un repreneur qui corresponde aux critères que vous avez maintenant établis ?
Comme expliqué précédemment, une solution facile est de faire confiance aux plateformes qui permettent la mise en relation avec des repreneurs. Vous pourrez établir des critères de sélection et discuter avec les personnes qui souhaitent reprendre votre activité afin de décider de celle qui sera la plus à même de le faire, ce qui mène à la troisième étape.

3e étape : choisir parmi les candidats potentiels

Parmi les personnes ou les entreprises qui vous auront contacté, il faut trouver le repreneur qui a une vision pour votre entreprise. Cela signifie de les interroger pour en apprendre plus sur eux, et sur leurs objectifs.
Renseignez-vous en particulier sur ce dernier point : quel est l’objectif du repreneur ? A-t-il un projet sur le court ou le long terme ? Souhaite-t-il maintenir son indépendance, créer une collaboration pour améliorer son chiffre d’affaires, étendre son secteur d’activité ? Ne soyez pas fermé à la nouveauté, parfois, il faut savoir se moderniser et prendre des risques pour un meilleur développement, comme l’explique cet article publié sur le site infoentrepreneurs.org .

Préparer la reprise de son activité

Trouver un repreneur est une première étape pour la cession de votre activité, mais préparer la reprise en est une autre.
De manière générale, il est important de prévenir vos collaborateurs en amont ; n’hésitez pas à en parler de vive voix plutôt que par d’autres voies de communication déshumanisées. Présenter personnellement celui qui deviendra le nouveau dirigeant est une très bonne idée aussi : vos employés sont responsables de la réussite ou non de votre activité professionnelle et sont donc impliqués dans sa vie quotidienne, les inclure dans les grands changements est donc le meilleur moyen de faciliter toute cession d’entreprise.

Article proposé par : Equiteasy




1.Posté par Stéphane Le DUC le 01/03/2019 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour trouver un repreneur évaluer votre entreprise selon les 5 méthodes préconisées par BERCY.
Sur évaluer ou sous valoriser votre entreprise fera fuir les repreneurs.
Evaluation flash sur AVALOR

2.Posté par Alain AVALOR le 01/03/2019 08:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous vous invitons à consulter notre blog sur la transmission d'entreprise informations et actualités

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook