Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

UFC-Que Choisir : un défaut dans des moteurs Renault concerne des centaines de milliers de voitures





Le 25 Mai 2019, par François Lapierre

L’UFC-Que Choisir tire la sonnette d’alarme : des centaines de milliers de véhicules en France et en Europe seraient touchés par une malfaçon de leurs moteurs Renault.


L’association de consommateurs alerte d’un grave défaut dans les moteurs essence 1.2 TCe et 1.2 DIG-t (série Euro 5 de type H5) fabriqués par Renault. Ce moteur équipe de nombreux véhicules, plusieurs modèles du constructeur français (Clio, Captur, Mégane, Kadjar), mais aussi chez Dacia (Duster, Lodgy, Dokker) et Nissan (Qashqai, Juke et Pulsar). Des modèles de Mercedes sont également concernés. La malfaçon est susceptible de provoquer une « dégradation des soupapes d’échappement » en raison d’une consommation abusive d’huile, et aboutir à une casse moteur. Les coûts de réparation peuvent atteindre 10 000 euros, selon l’UFC-Que Choisir, qui estime le nombre de véhicules touchés à 400 000. 

Mais une note confidentielle de 2015 émanant de Renault évoque plutôt 600 000 cas potentiels en France et en Europe. Les moteurs présentés comme défectueux ont été produits entre la fin 2012 et la mi-2016. Dans cette note, le constructeur français parle d’un taux de défaillance de 2% autour des 100 000 kilomètres d’utilisation. Les véhicules concernés par cette malfaçon devraient en toute logique se multiplier dans les mois qui viennent.

Renault a répondu à l’UFC-Que Choisir via un communiqué à l’AFP. Le groupe précise pour commencer que le moteur TCe A.2 n’est pas concerné par le phénomène. Par ailleurs, le constructeur indique qu’une surconsommation d’huile moteur peut avoir plusieurs causes. L’entreprise rappelle que le respect du programme d’entretien est un « préalable à l’examen d’un accompagnement commercial ». Néanmoins, Renault est prêt à faire preuve de souplesse en parlant d’une prise en charge au-delà du terme de la garantie constructeur. L’UFC-Que Choisir réclame un rappel des véhicules touchés ainsi que la prise en charge de l’ensemble des frais.



Tags : Renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook