Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber : 20 employés licenciées pour des cas de harcèlement





Le 7 Juin 2017, par

Uber est actuellement au centre de plusieurs polémiques qui questionnent la culture de l'entreprise et entache sa réputation. Entre harcèlements sexuels, discrimination et injures, le spécialiste américain du VTC a finalement décidé de prendre le taureau par les cornes.


Une vingtaine de personnes ont ainsi été licenciées, la plupart d'entre elles étant basées à San Francisco, le siège mondial du groupe. Une enquête interne sur les accusations d'intimidation et de discrimination est toujours en cours au sein de l'entreprise, mais la direction a préféré agir dès maintenant, avant que les résultats de l'investigation interne ne soient connus — ce sera le cas dans le courant de la semaine prochaine.

Tout débute avec une ingénieure d'Uber, Susan Fowler, qui s'est plaint de harcèlement sexuel de la part de son superviseur. Un appel à l'aide laissé sans réponse par la direction des ressources humaines de l'entreprise, qui n'a pas instruit la plainte de l'employée. Devant le tollé public provoqué par la révélation de cette affaire, une hotline a été mise en place pour dénoncer les comportements délictueux de ce genre dans le groupe.

215 réclamations ont été finalement reçues, ce qui a conduit la direction à montrer le chemin de la porte à ces vingts salariés. Sept employés supplémentaires ont écopé d'un avertissement. Ces actions suffiront-elles à redonner confiance dans Uber ? L'image de l'entreprise est sérieusement écornée en interne, mais également auprès du grand public. Des efforts en plus devront être faits pour redresser la barre d'Uber.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook