Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber se lance dans les services financiers





Le 29 Octobre 2019, par François Lapierre

Après les courses de taxi et la livraison de repas à domicile, Uber se lance dans un nouveau créneau : les services financiers. L'entreprise de mise en relation entre chauffeurs et particuliers crée une nouvelle division dans ce secteur.


Uber Money veut gérer l'argent des chauffeurs

Uber Money, c'est le nom de cette nouvelle division dont la mission est la gestion de services financiers, d'abord à destination des chauffeurs. Ils pourront ainsi créer des portefeuilles numériques et se servir des offres de crédit et de débit proposés par Uber. Pour commencer, l'entreprise veut donner à ses 4 millions de conducteurs un compte bancaire mobile afin qu'ils puissent recevoir leur rémunération plus rapidement après chacune de leur course. Il s'agit aussi pour Uber de fidéliser sa flotte de chauffeurs alors qu'ils sont courtisés par d'autres services de VTC, de covoiturage et de livraison.

Uber Money va également mettre sur pied une offre baptisée Uber Wallet, un portefeuille numérique dans lequel on pourra suivre l'historique de ses revenus et de ses dépenses, transférer de l'argent et découvrir de nouveaux services financiers proposés par la société. C'est dans l'application des chauffeurs, Uber Driver, que cette nouvelle offre va apparaitre.

Carte de débit

Et ce n'est pas tout : Uber va également mettre sur le marché une carte de débit dotée d'un service de paiement instantané amélioré. Actuellement testée aux États-Unis, cette carte (qui s'accompagne d'un compte bancaire sans frais) a vocation à être disponible è l'international. L'argent sur cette carte est accessible en tout temps, sans que cela ne coûte rien en termes de gestion du compte. En bref, Uber se lance à l'assaut des néobanques…

Aux États-Unis, Uber propose également à ses chauffeurs des découverts sans frais de 100 dollars. Il s'agit de les aider à régler l'essence de leur véhicule s'ils se retrouvent à court d'argent. De quoi éviter les prêts sur salaire dont les taux d'intérêt sont extrêmement élevés…



Tags : Uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook