Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber : un lancement difficile à la Bourse





Le 12 Mai 2019, par

C’était l’introduction boursier de l’année. Uber, le leader mondial du VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur), a fait ce vendredi ses premiers pas à Wall Street. Et le titre a déçu.


Cela faisait plusieurs années que la rumeur bruissait d’une introduction boursière pour Uber. Le service de réservation de VTC s’est-il lancé trop tard ? Quoi qu’il en soit, ce lancement à la Bourse de New York a déçu : le titre, dont le prix d’introduction avait été fixé à 45 dollars, a terminé sa première séance à 41,57 dollars. Un recul de 7,62%, alors que le prix introductif de l’action était déjà positionné dans la fourchette basse de l’estimation (de 44 à 50 dollars). Durant la séance, le titre a bien donné l’impression de vouloir remonter (elle a atteint les 44,6 dollars), mais rien à faire, ça n’a pas tenu.

Peut-être que les prochains jours seront de meilleur augure pour Uber. Mais à en croire la cotation boursière du rival Lyft, qui s’est lui aussi lancé en Bourse quelques semaines avant Uber, ce n’est pas gagné. Le prix de l’action Lyft avait été fixé à 72 dollars, au dessus de la fourchette entre 62 et 68 dollars. La capitalisation boursière de Lyft a fond d’un tiers depuis… Un sort que Dara Khosrowshahi le directeur général d’Uber, ne veut pas vivre. Lors du lancement de la cotation de son entreprise, il a expliqué que le prix d’introduction « reflétait l’environnement économique et l’environnement économique est incertain actuellement ».

Le dirigeant a indiqué également qu’il souhaitait voir des investisseurs pariant « sur le long terme ». Il vaut mieux en effet, car Uber ne sera pas immédiatement rentable, malgré une  capitalisation boursière de 82 milliards de dollars — le chiffre d’affaires annuel de l’entreprise est sept fois moins important. Malgré la relative déception de cette première journée de cotation, cette introduction boursière était devenue nécessaire pour financer de nouveaux investissements et offrir des liquidités aux actionnaires.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook