Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Uber va livrer des marchandises par camion





Le 20 Mai 2017, par

Après le transport de particuliers et la livraison de repas, et avant le lancement de sa propre voiture autonome (un chantier encore en développement), Uber a décidé de s’attaquer à un nouveau marché, celui du transport de fret.


Uber Freight est aux conducteurs de camions ce que Uber est aux chauffeurs de véhicules de tourisme pour les particuliers : un service qui se veut aussi simple que possible pour choisir ses missions. En l’occurrence, il s’agit ici de sélectionner une livraison à accomplir n’importe où aux États-Unis, seul pays ouvert à ce nouveau service pour le moment. Le conducteur sait combien il sera rémunéré pour cette livraison, il a aussi l’assurance d’être payé sous les 7 jours.

Uber joue gros sur ce marché du transport de marchandises et de la logistique. L’an dernier, les investissements dans ce secteur ont atteint les 7,7 milliards de dollars, et l’entreprise va se frotter aux spécialistes du genre comme FedEx et UPS, de vrais géants aux États-Unis. Uber met en avant la souplesse de son nouveau service, qui élimine le processus de recherche et de réservation de marchandises. « Ce qui nécessitait plusieurs heures et de nombreux appels téléphoniques peut désormais être accompli en appuyant sur un bouton », détaille Uber.

Uber va cependant faire face à son plus grand concurrent : l’entreprise elle-même, dont l’image auprès de ses chauffeurs est plus dégradée que jamais suite à plusieurs scandales retentissants. Sans oublier la méfiance de plus en plus grande qu’Uber inspire auprès du grand public. C’est aussi la raison pour laquelle Uber Freight ne prélève aucune commission sur les missions des conducteurs de camion…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : uber

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook