Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un Français sur deux à découvert une fois par an





Le 27 Novembre 2020, par Olivier Sancerre

Les Français ont tendance à utiliser le découvert bancaire comme une souplesse qui leur permet de tenir le coup pendant quelque temps le temps de refaire le plein de trésorerie. Une pratique risquée.


Frais de gestion bancaire

En moyenne, le découvert autorisé est de 235 euros sur dix jours par mois, cinq fois par an, selon l'étude annuelle de Panorabanques réalisée pour le compte du Parisien. Les Français sont adeptes de la pratique du découvert, et les banques le savent mieux que quiconque : les frais de gestion qu'elles infligent à leurs clients à découvert sont particulièrement élevés. Les banques traditionnelles prélèvent 10 euros en moyenne en frais de gestion. Pour les clients les plus fragiles, la facture peut grimper à plusieurs centaines d'euros par an s'ils cumulent irrégularités sur irrégularités. Les frais prélevés par les banques en ligne sont cependant moins importants, relève encore l'étude.

Autre enseignement : un Français sur deux est à découvert au moins une fois par an, et deux Français sur dix le sont tous les mois. Malgré des frais exorbitants, le découvert est considéré par certains comme un moyen de faire le dos rond en période difficile. Ce qui est particulièrement dangereux car plus on fait appel au découvert pour traverser une passe difficile, plus les pénalités sont importantes et risquent de laisser le client la tête sous l'eau.

La crainte de 2021

Néanmoins, l'étude 2020 montre que le pourcentage de Français qui font appel au découvert est moins élevé cette année qu'il y a quelques années. 61% d'entre eux avaient été à découvert en 2016 au moins une fois par an. Un quart des Français était à découvert au moins une fois par mois cette même année. En 2019, 57% des personnes interrogées étaient à découvert au moins une fois par mois. Les choses évoluent donc dans le bon sens, même si on peut juger que les Français à découvert sont encore trop nombreux.

Il faudra surveiller de près la situation pour l'année prochaine. La crise économique qui frappe a épargné bon nombre d'entreprises grâce aux mesures de soutien du gouvernement, ce qui a permis de maintenir le pouvoir d'achat. Mais quand ces aides vont disparaître, les entreprises fragiles risquent de mettre la clé sous la porte, ce qui entraînera de sérieuses difficultés pour de nombreux Français qui risquent de nouveau de faire appel au découvert.



Tags : banques

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook