Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un bilan positif pour le secteur du jouet en décembre





Le 28 Décembre 2020, par La rédaction

Les magasins ont pu rouvrir leurs portes le 28 novembre, après un mois de fermeture administrative destinée à freiner la hausse des cas de contamination. Un Noël en demi-teinte pour les commerçants.


Des ventes « excellentes »

Le mois de novembre a été particulièrement difficile pour les commerçants, qui pour la grande majorité d'entre eux ont dû fermer leurs portes. Le dernier trimestre est pourtant essentiel pour le chiffre d'affaires, entre le Black Friday et les fêtes de fin d'année. Et c'est encore plus le cas pour l'activité jouets, pour qui Noël représente un pic d'activité. Philippe Gueydon, directeur-général de King Jouet, a néanmoins expliqué au micro d'Europe 1 que Noël que les ventes au mois de décembre avaient été « excellentes ».

« On va finir ce mois de décembre avec une progression, c'est déjà un point très positif pour la filière », s'est-il réjoui. Durant le mois de décembre, les ventes ont connu une progression de 5% par rapport à l'an dernier. Globalement, les trois derniers mois de l'année ont été positifs. « Dans le contexte actuel, c'est une très belle performance », indique-t-il, en précisant : « Nous avons fait beaucoup de click and collect, de drive, de retraits, etc. Les gens allaient sur nos sites internet pour aller ensuite récupérer les jouets en magasins ».

Nécessité de s'adapter

L'enseigne a donc dû s'adapter à la nouvelle donne. Celui qui est aussi co-président de la Fédération des commerces a également dressé un premier bilan plus général sur la situation du secteur. « Ce qui est très positif, c'est qu'on a vécu un peu la même chose que ce qui s'était déroulé lors du premier déconfinement à la mi-mai dernier, à savoir qu'il y a vraiment eu un rush dans les magasins ». Mais en fonction des secteurs, les conséquences de la crise sanitaire n'ont pas été les mêmes.

Ainsi, le tourisme a subi de plein fouet l'impact de la pandémie. Les pertes se sont montées à hauteur de 20 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année, a expliqué Philippe Gueydon sur France Info. Le chiffre d'affaires a flanché de 70 à 80% d'une année sur l'autre. Pour ce secteur comme pour d'autres (restauration, culture, sports…), la convalescence risque d'être longue et difficile. De nombreuses faillites sont malheureusement à prévoir.



Tags : jouets

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.













Rss
Twitter
Facebook