Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un « chèque bureau » pour aider les salariés en télétravail ?





Le 23 Juin 2021, par François Lapierre

Même si les entreprises n'ont plus pour obligation de mettre en place le télétravail depuis le 9 juin, cette pratique qui a explosé avec la crise sanitaire ne va pas disparaître. Elle pourrait même se renforcer si la proposition d'un « chèque bureau » voit le jour.


La télétravail, parti pour durer

Le télétravail a été l'une des armes mises en œuvre durant la crise sanitaire pour limiter les cas de contamination dans les milieux professionnels. Depuis le 9 juin, les entreprises n'ont plus à mettre en place le travail à domicile, bien que des mesures sanitaires soient toujours d'actualité car le Covid rôde toujours. Le télétravail va de toutes manières rester en place chez bon nombre de salariés qui en ont apprécié la flexibilité — pas tous, mais pour beaucoup cela a été une révélation, sans que cela nuise à leur productivité.

C'est dans ce contexte qu'une tribune publiée dans le Journal du Dimanche demande au gouvernement la création d'un « chèque bureau ». Il vise à « faciliter l’accès à des espaces de travail de proximité tout en permettant le maintien de la vie sociale des travailleurs à distance », selon la trentaine de signataires qui comptent dans leur rang Benoît Hamon ou encore Myriam El Khomri, l'ancienne ministre du Travail.

Isolement professionnel

L'idée du chèque bureau universel est de permettre aux salariés de payer l'accès à un tiers lieu ou à un espace de coworking et en utiliser ses installations. Un peu à l'image du ticket restaurant ou des chèques vacances en quelque sorte, mais pour le télétravail. Le financement serait assuré pour partie par l'État, ainsi que les collectivités locales et le comité social et économique des entreprises. C'est l'employeur qui délivrerait le chèque bureau.

Cette idée d'un chèque bureau n'est pas nouvelle. En fait, les signataires rappellent l'accord national de la fin 2020 dans lequel il est stipulé que le télétravail mal organisé peut engendrer un isolement professionnel. « Appuyons-nous sur cette avancée pour construire un droit nouveau qui remédierait aux nuisances du télétravail sans amoindrir ses bienfaits », écrivent-ils. Ce serait également une manière de pérenniser le travail à domicile tout en permettant aux salariés de briser l'isolement.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook