Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un déficit jamais vu pour la Sécurité sociale





Le 17 Mars 2021, par Olivier Sancerre

Certes, le déficit de la Sécurité sociale est historique avec un solde négatif de près de 39 milliards d'euros. Mais le bilan 2020, forcément marqué par la crise sanitaire, n'est pas aussi désastreux que prévu.


Moins déficitaire que prévu

Une bonne nouvelle se cache derrière la mauvaise nouvelle. Le gouvernement a rendu public le déficit de la Sécurité sociale pour 2020 : il est abyssal. À 38,6 milliards d'euros, c'est tout simplement le déficit « le plus élevé jamais enregistré dans l'histoire de la Sécurité sociale », admet l'exécutif. Malgré tout, il n'est pas aussi élevé que les prévisions, qui l'annonçaient à 49 milliards. L'Assurance maladie représente le fardeau le plus important avec 30,4 milliards d'euros de déficit, mais là encore, c'est « mieux » si on peut dire que l'évaluation du budget de la Sécu qui prévoyait ce déficit à 33,7 milliards.

L'Assurance maladie a été mise sous pression pour l'achat de masques, de tests, pour financer les arrêts de travail ou pour les hausses de salaire à l'hôpital. Des « mesures exceptionnelles » qui coûtent cher. La bonne nouvelle, c'est surtout du côté de la branche retraites qu'il faut aller la chercher : son déficit est bien moins important que prévu à 3,7 milliards d'euros (plus 2,5 milliards du déficit du Fonds de solidarité vieillesse), alors que l'estimation était de 10,3 milliards. 

L'Assurance maladie fortement mise à contribution

La branche retraite bénéficie à plein d'une activité économique qui ne s'est pas totalement effondrée : les cotisations et les impôts ont donc continué à affluer, malgré tout. Quant aux branches famille et accidents du travail, elles sont déficitaires elles aussi (de respectivement -1,8 et -0,2 milliard d'euros), mais c'est là aussi moins élevé que prévu par le gouvernement.

Le retour à l'équilibre de la Sécurité sociale reste « l'objectif », comme l'annoncent Olivier Véran le ministre de la Santé et Olivier Dussopt, ministre des Comptes publics, dans Les Echos. Mais ce ne sera pas pour 2021 : le déficit devrait être important mais « inférieur aux 35,8 milliard d'euros prévus », indique Olivier Dussopt. L'Assurance maladie sera de nouveau mise à contribution pour le financement de la campagne vaccinale, qui coûtera « au moins 5 milliards d'euros » cette année.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook