Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un déficit public moins important que prévu pour 2015





Le 4 Mars 2015, par

Le déficit public en France devrait être inférieur à 4,4% en 2014. C’est la bonne nouvelle que souhaitait partager Michel Sapin, le ministre des Finances. Ce dernier a indiqué devant la commission des Finances du Sénat que « Nous respecterons largement l’objectif de 4,4%, c’est-à-dire que nous serons en dessous des 4,4% ».


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le gouvernement prévoyait 4,4% pour l’an dernier, suivi par 4,1% pour 2015. La divine surprise est donc que le déficit sera sans doute moindre que ses prévisions initiales, ce qui est de bon augure pour poursuivre une baisse plus importante dans les prochaines années. L’exécutif prévoyait 3,6% en 2016, puis 2,7% en 2017 : cette tendance devrait être suivie avec, peut-être, un bonus de baisse supplémentaire.

Voilà de quoi en tout cas bien paraître du côté de Bruxelles, qui a récemment accordé un délai supplémentaire à la France pour que le pays rentre dans les clous des 3% d’ici à 2017. La Commission Européenne avait ainsi demandé à l’Hexagone d’amplifier les mesures d’économies afin d’atteindre les 4% de déficit public à la fin 2015, suivi par 3,4% en 2016 et 2,8% en 2017. Il n’est pas impossible que la France parvienne à ces résultats.

Ce d’autant que les indicateurs passent au vert les uns après les autres, certes à des degrés divers : le chômage en baisse en janvier, la consommation des ménages qui rebondit tout comme les ventes d’immatriculations neuves. En revanche, Michel Sapin a prévenu que l’inflation zéro attendue en 2015 aura des répercussions budgétaires négatives.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook