Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un excédent pour le budget de la Sécurité sociale en 2019





Le 25 Septembre 2018, par

La Sécurité sociale affichera un excédent l'an prochain, ce qui n'avait plus été le cas depuis 2001. C'est une des annonces majeures du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2019 présenté ce mardi 25 septembre par Agnès Buzyn la ministre de la Santé.


Alors que la Sécu devrait être « dans le rouge » avec un déficit de 1 milliard d'euros en 2018, en 2019 le compteur des comptes du régime général et du fonds de solidarité vieillesse sera dans le vert. Le solde est estimé à 700 millions d'euros, du jamais-vu depuis 18 ans. La principale raison qui permet à la Sécu de dégager un excédent est la revalorisation a minima des pensions de retraites et des allocations familiales : ces prestations n'augmenteront que de 0,3% en 2019 et 2020, loin de l'inflation estimée à 1,6%.

De fait, la Sécurité sociale va « économiser » 1,8 milliard d'euros, au grand dam des retraités qui ont déjà été mis à contribution l'an dernier en absorbant la hausse de la CSG. Pour répondre à cette grogne, Edouard Philippe a annoncé un geste qui exonère 300 000 retraités modestes de la CSG, ce qui représente une dépense de 350 millions d'euros. La situation de la Sécu aurait pu être encore meilleure l'année prochaine si le gouvernement n'avait pas décidé de mettre plus rapidement en place l'exonération des cotisations salariales sur les heures supplémentaires.

Cette exonération représente une dépense de 2 milliards d'euros en année pleine. Elle sera mise en place dès le mois de septembre 2019, un an plus tôt que la promesse faite par le candidat Macron. La transformation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) en baisse de cotisations sociales va également peser lourd : 20 milliards d'euros de dépenses en plus, mais c'est l'État et non la Sécu qui va prendre cette dépense à son compte.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook