Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un fonds de garantie va racheter les licences des chauffeurs de taxi





Le 4 Avril 2016, par

Les chauffeurs de taxi vont finir par obtenir ce qu'ils ont toujours réclamé : le rachat de leurs autorisations de stationnement (ADS), les fameuses "plaques", pour ceux qui le souhaitent.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
C'est Alain Vidalies, le secrétaire d'État aux Transports, qui a présenté le dispositif inscrit dans sa feuille de route pour sortir les taxis de l'impasse. Ces derniers exigeaient de pouvoir se faire racheter leurs licences. Ce n'est cependant pas l'État en lui-même qui sortira le carnet de chèques (le montant des indemnisations sont estimées à 4,5 milliards d'euros), mais un fonds de garantie financé par l'ensemble du secteur.

Ce fonds aura l'objectif de « fluidifier le marché » et assurer le bon parcours professionnel des chauffeurs de taxi « en leur garantissant une valorisation minimum de leur autorisation de stationnement ». Le document du secrétariat aux Transports parle de « montant garanti [qui] aura pour référence le prix d'acquisition, corrigé de l'inflation ». Il faudra voir si les chauffeurs de taxi s'en contenteront…

Quatre groupes de travail ont été constitués, dont un qui a pour mission de décider des modalités de ce fonds de garantie avant l'été. Les trois autres devront plancher sur le contrôle du secteur, la formation, ainsi que la gouvernance du marché.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : taxi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook