Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un nouveau dispositif d'aide pour les entreprises fragiles





Le 6 Juillet 2020, par Olivier Sancerre

Bercy va mettre en place un nouveau filet de soutien pour les entreprises en difficulté en raison de la crise sanitaire. Une enveloppe de 500 millions d'euros va être dégagée pour aider les trésoreries.


Jusqu'à 800.000 euros sous forme d'avances remboursables

Le ministère de l'Économie et des Finances a annoncé dans un communiqué la création de ce nouveau fonds d'aide doté de 500 millions d'euros. Un « dispositif discrétionnaire » permettra de soulager les trésoreries des entreprises stratégiques de 50 à 250 salariés, sous forme d'avances remboursables à hauteur de 800.000 euros maximum. Au-delà, les entreprises pourront bénéficier de prêts à taux fixes et bonifiés. Les critères de sélection sont notamment que l'entreprise bénéficiaire présente « de réelles perspectives de redressement » et joue un rôle important dans le bassin d'emploi local, possède un savoir-faire reconnu ou une position critique « dans une chaîne de valeur ».

Bercy vise ici les entreprises qui ont été recalées au dispositif de prêts garantis par l'État (PGE), une mesure mise en œuvre dès le début du confinement et pour laquelle les pouvoirs publics s'engagent à garantir jusqu'à 90% du montant emprunté. Le risque des banques est donc minimisé, mais il reste présent. C'est pourquoi les entreprises à la solvabilité plus hasardeuse et déjà fragilisées avant le coronavirus, se heurtent à un mur. 

Pour les PME fragilisées

Ce nouveau filet se destine donc aux entreprises qui n'ont pu obtenir de PGE des banques, et qui n'ont pas pu non plus obtenir d'aide auprès de la Banque de France qui gère les services de médiation du crédit. Les entreprises ayant bénéficié d'un PGE qui se serait avéré insuffisant peuvent également demander ce coup de pouce supplémentaire pour renflouer leur trésorerie.

Le ministère donne l'exemple de deux entreprises dans l'Aisne qui ont pu obtenir une aide de nouveau dispositif. Une trentaine de demandes sont en cours d'examen par les comités départementaux planchant sur les problèmes de financement des entreprises. L'État estime qu'il pourrait perdre un peu d'argent dans cette opération, les bénéficiaires du dispositif présentant effectivement des fragilités.



Tags : PME

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)

Comment réagir face à l'entrisme islamique en entreprise

« Fantaisies quantiques » : Quand la collaboration des chercheurs fait avancer l’humanité !

« MAINSTREAM » : Il y a bien une bataille mondiale pour une domination culturelle













Rss
Twitter
Facebook