Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un plan de départs volontaires chez Air France





Le 4 Mai 2019, par

Après avoir remis d’aplomb la compagnie aérienne, la direction d’Air France-KLM a l’intention de s’attaquer à une question sensible au sein de l’entreprise : celui des sureffectifs sur le réseau HOP.


Selon La Tribune, Ben Smith le directeur général du groupe et Anne Rigail, directrice d’Air France, sont sur le point d’annoncer un plan de restructuration du réseau Air France-HOP, qui opère les liaisons court et moyen-courrier de la compagnie aérienne. Il y aurait tout d’abord une réduction du nombre de rotations de 10% à 15% entre l’hiver 2019 et l’été 2020 ; il faut s’attendre à des suppressions de lignes entre villes régionales. Cette opération provoquera un sureffectif au sein des personnels.

 

C’est pourquoi Air France pourrait dévoiler un plan de départs volontaires à l’occasion du prochain comité central d’entreprise, le 13 mai prochain. 400 postes environ seraient concernés, tous portant sur le personnel au sol des escales françaises, c’est à dire les employés travaillant dans les aéroports. D’après les informations de La Tribune, les escales à Marseille, Nice, en Alsace et en Corse seraient les premières touchées. La direction ne remplacerait pas non plus les postes de 200 départs naturels.

 

Air France, qui par ailleurs va recruter 1 000 personnes cette année, rencontre des difficultés avec cette partie de son réseau. Air France-HOP accusait une perte de 185 millions d’euros en 2018 ; l’offre aérienne est concurrencée par le TGV et les opérateurs low-cost. Air France-HOP, qui est issu de la fusion entre Airlinair, Britair et Regional, souffre aussi d’un déficit organisationnel, notamment au niveau de la disponibilité des pilotes.

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Air France

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook