Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un plan de suppression d'emplois chez Volkswagen





Le 16 Mars 2021, par Olivier Sancerre

Cure d'austérité pour le groupe Volkswagen. Le géant allemand a annoncé un plan de suppression d'emplois, qu'il n'a pas chiffré mais les observateurs s'attendent à 5.000 départs environ.


Jusqu'à 5.000 postes supprimés

Volkswagen veut gérer ses coûts de manière plus approfondie pour mieux financer la transition vers l'électromobilité. C'est l'explication avancée par la direction du groupe pour ce plan de suppression d'emplois, qui n'avance toutefois pas de chiffres précis ; néanmoins, les observateurs prévoient de 2.000 à 4.000 postes supprimés, qui vont s'ajouter aux 900 salariés qui choisiront une formule de retraite anticipée à court terme, rapporte l'entreprise.

Le constructeur automobile a trouvé un accord avec le comité d'entreprise pour mettre en œuvre un ensemble complet de mesures de régulation par l'âge de sa masse salariale jusqu'à fin 2023. Ce nouveau plan succède à celui entamé en 2019 et qui a touché 7.000 postes. Ces nouveaux départs vont contribuer, « de manière importante », à une meilleure gestion des coûts. Volkswagen et ses douze marques sont engagés dans une électrification à marche forcée de ses activités, à l'image de l'ensemble des constructeurs.

Marche forcée vers l'électricité

Volkswagen se présente comme le « pionnier » du changement automobile, une nouvelle image après le scandale du « dieselgate » qui a secoué les fondements mêmes de l'entreprise. Le groupe s'est engagé sur un « haut niveau d’investissement dans l’expansion de l’électromobilité et de la numérisation ». Désormais, le groupe cherche à « renforcer » ses positions, ce qui passe par « la poursuite d’une gestion stricte des coûts afin de financer les investissements nécessaires à l’avenir ».

Le constructeur s'est hissé à la deuxième place mondiale du marché automobile, derrière Toyota. Dans un contexte extrêmement difficile pour l'ensemble des acteurs, le groupe a écoulé 9,3 millions de véhicules, soit 15% de moins qu'en 2019. Malgré tout, il prévoit un rebond de l'activité en 2021, même si la crise sanitaire se poursuit en début d'année.



Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook