Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un tiers des Bricorama français ont ouvert leurs portes ce dimanche





Le 6 Janvier 2014, par

La cacophonie se poursuit sur le front de l'ouverture dominicale des magasins de bricolage. Après le décret publié le 31 décembre dernier, les enseignes ont obtenu le droit -temporaire- d'ouvrir le dimanche.


Ces ouvertures sont néanmoins liées à des négociations avec les syndicats. Néanmoins, certains magasins ont d'ores et déjà pu mettre à profit cette nouvelle règle, comme Bricorama qui a ouvert 33 de ses enseignes hier, dont 27 en Île-de-France, comme l'a annoncé Jean-Claude Bourrelier, patron du réseau. Cela représente un « petit tiers des magasins français».
 
Bricorama est l'entreprise qui a relancé la polémique sur l'ouverture le dimanche. Après avoir porté plainte contre ses concurrents qui ouvraient leurs portes le dimanche, la justice a rejeté la demande de Bricorama de faire de même. Le gouvernement, aiguillé par un rapport de l'ancien patron des Postes Jean-Paul Bailly, a décidé de remettre à plat une partie des règles régissant l'ouverture des commerces le dimanche.
 
Le décret permet, jusqu'au 1er juillet 2015, aux enseignes de bricolage d'ouvrir le dimanche, ce qui représente 178 magasins.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook