Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Un troisième trimestre décevant pour Netflix





Le 23 Octobre 2020, par François Lapierre

Après un premier semestre record en raison du confinement, le retour à la réalité est difficile pour Netflix. Les chiffres du troisième trimestre ont en effet déçu.


2,2 millions d'abonnés payants

Netflix a recruté 2,2 millions d'abonnés entre début juillet et fin septembre. C'est moins que le consensus de Wall Street, et surtout moins que les propres prévisions de l'entreprise qui avait estimé un gain de 2,5 millions de nouveaux clients. Dans tous les cas, c'est beaucoup moins que le recrutement record au cours des six premiers mois : 15,8 millions au premier trimestre, 10,1 millions au second. Cet afflux de nouveaux abonnés est attribué aux mesures de confinement du début de l'année prises dans de nombreux pays. 

Selon la plateforme de streaming, la réalité du recrutement au troisième trimestre par rapport aux estimations est la conséquence de la performance du groupe au premier semestre, et de la difficulté d'établir des prévisions fiables. Au 30 septembre, Netflix comptait 195,15 millions d'abonnés payants. Pour le quatrième trimestre, la société prévoit un gain de 6 millions de clients, soit 2,2 millions de moins que fin 2019.

Une année 2020 record

Sur le plan des abonnés, Netflix n'aura pas à se plaindre. Sur l'ensemble de l'année, la plateforme aura enregistré 34 millions nouveaux utilisateurs payants, bien plus que son précédent record de 2018 (28,6 millions). Le service a annoncé un chiffre d'affaires de 6,44 milliards de dollars, des revenus en progression de 22,7% d'une année sur l'autre, davantage que les prévisions des analystes (6,38 milliards).

Pour 2021, Netflix projette une croissance en ligne avec la période d'avant la crise sanitaire, un retour à la normale en quelque sorte. Cela s'accompagnera de la reprise des tournages des productions exclusives, si importantes pour la croissance des abonnés. La plateforme lancera davantage de programmes originaux chaque trimestre de l'année prochaine qu'en 2020, où les tournages ont été largement paralysés par la pandémie.



Tags : Netflix

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook