Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une alliance stratégique Stellantis-CATL dans les batteries LFP





Le 21 Novembre 2023, par Paolo Garoscio

L'annonce, le 21 novembre 2023, d'une collaboration entre Stellantis, géant de l'automobile, et CATL, leader mondial des batteries, a de quoi secouer le marché. Cet accord, axé sur la technologie des batteries Lithium Fer Phosphate (LFP), promet de redéfinir les standards des véhicules électriques, en particulier en termes de prix de vente.


Stellantis et CATL s'associent

Les deux protagonistes sont bien connus. Stellantis, résultant de la fusion de PSA et FCA, est un colosse de l'industrie automobile avec une présence mondiale et un portefeuille diversifié incluant des marques comme Peugeot, Citroën, et Fiat. Quant à CATL, basée en Chine, domine le marché mondial des batteries pour véhicules électriques. Connue pour son avancée technologique et sa capacité de production, CATL est devenue incontournable dans le domaine des batteries.

L'accord entre Stellantis et CATL vise l'approvisionnement de Stellantis en batteries LFP pour ses véhicules électriques européens. Les deux gorupes évoquent même la perspective de créer une coentreprise pour la production de ces batteries. Carlos Tavares, PDG de Stellantis, souligne l'importance de cet accord dans la stratégie à long terme de l'entreprise, visant à rendre les véhicules électriques plus abordables et à contribuer à la neutralité carbone.

La technologie LFP : des batteries meilleures en tout point ?

L’avantage de cet accord est qu’il porte sur la technologie LFP (Lithium Fer Phosphate) des batteries. Cette dernière se distingue par son coût réduit, sa stabilité thermique exceptionnelle et l’utilisation de moins de terres rares pour la fabrication. De fait, elles sont moins chères en matériaux et moins chères à la vente, ce qui permet de faire baisser le prix des véhicules. C’est en tout cas l’objectif de Stellantis alors que le secteur des voitures électriques se fait de plus en plus concurrentiel et que le gouvernement français a serré la vis sur les aides.

Cette technologie est un atout pour Stellantis, lui permettant de proposer des véhicules électriques plus économiques, comme la nouvelle Citroën C3 électrique, proposée à un prix bas avec une autonomie relativement élevée, au-dessus de 300 km selon les premiers éléments fournis.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook