Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une banque française va taxer les dépôts de ses riches clients





Le 17 Septembre 2019, par La rédaction

C'est une première en France : une banque a décidé de taxer les dépôts de ses clients. C'est la conséquence de la politique monétaire accommodante de la Banque centrale européenne.


À partir du mois prochain, la banque Lombard Odier va taxer les dépôts de plus d'un million d'euros. Seuls les détenteurs sans mandat de gestion seront concernés par la mesure, dont on ne connait pas encore le niveau de la pénalité. On le voit, la très grande majorité des particuliers n'est bien sûr pas concernée par cette première, du moins pas encore. L'initiative de Lombard Odier va pousser d'autres établissements financiers à mettre en place à leur tour des prélèvements sur les dépôts de leurs clients. Société Générale Private Banking aurait ainsi l'intention de taxer les clients en gestion libre, Neuflize OBC ses plus riches clients.

En Suisse, plusieurs banques ont également sauté le pas, comme c'est le cas pour le Crédit Suisse, Julius Baer ou encore Pictet. UBS va également prélever 0,6% sur les dépôts supérieurs au demi-million d'euros. On le voit, à l'heure actuelle, ce sont les grosses fortunes qui sont touchées, et qui seront peut-être tentées d'investir ailleurs que dans leur bas de laine !

Ces initiatives sont la conséquence directe de la politique menée ces derniers mois par la Banque centrale européenne. Les banques européennes font face à des taux négatifs : déposer de l'argent auprès de la BCE leur revient de plus en plus cher. L'institution européenne a encore abaissé le taux appliqué aux liquidités excédentaires, de -0,4% à -0,5%. La BCE veut forcer les banques à prêter aux ménages et aux entreprises afin de stimuler l'économie.



 



Tags : banque

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook