Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une banque sur trois pourrait disparaitre





Le 21 Octobre 2019, par La rédaction

Le secteur bancaire pourrait se réduire d'un tiers dans les prochains mois, selon une étude alarmiste du cabinet McKinsey. La situation est particulièrement délicate en Asie et en Europe de l'Ouest.


En Asie et en Europe de l'Ouest

Sur les mille banques scrutées de près par le cabinet de conseil McKinsey, 354 établissements pourraient disparaitre purement et simplement dans les prochains mois, selon cette étude reprise par Les Echos. 40% des banques les plus fragiles se situent dans les pays développés d'Asie, 37% en Europe de l'Ouest. Il suffirait en fait d'un retournement de situation, que tous les observateurs sentent venir, pour que ces établissements mettent la clé sous la porte…

Plusieurs critères expliquent la conjoncture actuelle. Les banques centrales ont réduit leurs taux afin de soutenir l'activité économique et faire remonter le niveau d'inflation. Ces taux très bas, voire négatifs, ont un impact important sur les revenus des établissements financiers qui sont poussés à multiplier les prêts. Or, si la situation devait se retourner, il est à craindre de nombreux incidents de paiement. Ce sont les banques qui seraient les plus exposées.

Environnement difficile

L'environnement international n'est guère favorable, même si on constate une volonté d'apaisement entre les États-Unis et la Chine, tandis qu'un accord semble à portée de main dans le feuilleton du Brexit. Les prévisions du FMI sont pessimistes, avec une croissance attendue à 3% en 2019. Les tensions commerciales et les risques géopolitiques font peser un climat de « risques considérables », a expliqué Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne.

Cette situation pousse les banques à revoir leur organisation et leur structure. Plus de 600 000 emplois dans le secteur ont été supprimés ces dix dernières années dans la zone euro. Plusieurs grandes banques allemandes ont aussi annoncé leur volonté de se restreindre à leurs activités de base.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook