Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une crise sanitaire à plus de 160 milliards d'euros





Le 19 Mars 2021, par La rédaction

Combien coûte le « quoi qu'il en coûte » d'Emmanuel Macron ? Olivier Dussopt, le ministre des Comptes publics, a avancé le chiffre de 160 à 170 milliards d'euros au Sénat.


Coût de la crise : le chiffre de 160 milliards d'euros pas définitif

La crise sanitaire, d'une ampleur inédite, coûte cher aux finances publiques. Reste à savoir combien précisément ! L'État y a englouti plus de 160 milliards d'euros jusqu'à présent, selon Olivier Dussopt. « Entre les pertes de recettes et les dépenses que nous avons engagées pour faire face à la crise, que ce soit pour l'État en terme de dépenses, pour la Sécurité sociale en terme de pertes de recettes liées à la baisse de l'activité, le coût peut être estimé autour de 160 à 170 milliards d'euros », a expliqué le ministre des Comptes publics au Sénat.

Et encore, il ne s'agit pas d'un chiffrage définitif, puisque certains dispositifs comme le chômage partiel et le fonds de solidarité sont toujours en cours pour les secteurs les plus en difficulté comme l'hôtellerie-restauration, le tourisme ou encore la culture. « Ce chiffre n'est pas définitif puisque nous sommes encore dans une crise épidémique et une crise sanitaire », a indiqué Olivier Dussopt. Sans oublier des dépenses nouvelles engagées en 2021.

Financement de nouvelles mesures

Le financement de la campagne de vaccination devrait ainsi représenter un coût de 5 milliards d'euros, et peut-être plus. Sans oublier le reconfinement dans certaines régions, dont Paris, où les cas de contamination ont dépassé le seuil d'alerte. Le ministre a précisé que « nous ne pouvons pas répondre à cette question de la date de fin du quoi qu'il en coûte ». En revanche, il a martelé qu'il fallait sortir progressivement de la crise sanitaire alors que celle-ci disparaît petit à petit.

L'heure des comptes n'a donc pas encore sonné. En janvier, Bercy avait calculé que la crise sanitaire avait jusqu'à présent coûté à l'État 42 milliards d'euros sur son seul périmètre en 2020, ce qui ne comprend donc pas la Sécurité sociale et les collectivités. Le chômage partiel à lui tout seul représente 17,8 milliards d'euros de dépenses engagées, le fonds de solidarité 12 milliards. Il faut également prendre en compte les 37,1 milliards de manque à gagner en raison des recettes fiscales qui ne sont pas rentrées dans les caisses.



Tags : coronavirus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook