Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une croissance supérieure à 5% en 2021, selon la Banque de France





Le 14 Avril 2021, par Olivier Sancerre

La France devrait bénéficier d'une croissance « supérieure à 5% », selon François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France. Le premier trimestre a été meilleur que prévu, tandis que l'épargne des Français ne cesse de s'alourdir.


Une économie qui tourne presque à plein régime

Avec une France de nouveau sous cloche pour limiter les cas de contamination, le gouvernement a revu à la baisse sa prévision de croissance pour l'année. Bruno Le Maire a indiqué un accroissement du PIB de 5%, au lieu des 6% prévus auparavant. Mais le résultat final pourrait être meilleur. François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a expliqué au micro de France Culture que la croissance pourrait être supérieure à 5% sur l'ensemble de l'année, pour peu que « les restrictions supplémentaires actuelles ne se prolongent pas au-delà du mois de mai ».

Le premier trimestre est bien orienté, a-t-il précisé, avec une économie qui a tourné à 96% de ses capacités d'avant la crise sanitaire au mois de mars (95% en février). Résultat : la croissance devrait être légèrement positive sur les trois premiers mois, annonce-t-il. Le gouverneur ajoute qu'avec une croissance pour 2021 au-delà de 5%, la France pourrait faire mieux que la moyenne de la zone euro (4,4% de prévision selon le FMI).

Vivre avec les restrictions sanitaires

Selon la Banque de France, les entreprises ont désormais appris à « vivre » avec les restrictions sanitaires : télétravail ou vente à emporter, chacun a su s'adapter à la nouvelle donne, bien que le secteur du commerce de détail et d'autres (restauration, culture, tourisme…) soient toujours à la peine et ne rouvriront qu'une fois la crise sanitaire passée.

Par ailleurs, François Villeroy de Galhau indique que l'épargne des Français devrait atteindre 165 milliards d'euros en 2020 et 2021 : « L’épargne Covid, nous l’estimons à 110 milliards pour 2020 et nous prévoyons que cette année va ajouter à peu près la moitié, 55 milliards ». Cela représente une sorte de réserve de croissance de l'ordre de 6 à 7%, ajoute-t-il. Une croissance que le gouvernement voudrait voir dans l'économie réelle plutôt que dans un bas de laine.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook