Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une faille de sécurité touche 100 millions de véhicules





Le 11 Août 2016, par

L’industrie automobile se remet à peine du scandale des moteurs diesel truqués de Volkswagen qu’elle doit maintenant faire face à un autre sérieux problème de sécurité.


La presse allemande a mis au jour une vulnérabilité liée à l’ouverture et à la fermeture à distance, qui touche 100 millions de véhicules environ. Cette faille concerne les systèmes permettant d’ouvrir et de fermer les portes et le coffre en utilisant la clé du véhicule. Il est possible de contourner le système de sécurité de ces clés en utilisant d’autres clés, plus anciennes. Il se trouve que les mots de passe différents ne sont pas suffisamment nombreux.

Des voleurs ont pu exploiter cette faille pour subtiliser des voitures ; une enquête est ainsi en cours concernant un vol dont le mode opératoire ressemble à celui exposé par les journalistes allemands. La plupart des constructeurs sont touchés par cette vulnérabilité, mais surtout Volkswagen qui explique que les véhicules de 15 ans et plus sont moins sécurisés que les modèles plus récents.

Plusieurs marques des trois constructeurs français sont aussi concernés, tout comme Fiat, Opel, Nissan, ou encore Ford. De quoi provoquer de sérieux maux de tête si d’aventure les législateurs réclamaient de revoir ce point de sécurité dans les véhicules existants.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook