Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une feuille de route franco-allemande pour un « nouvel avenir » européen





Le 17 Mars 2018, par

L'Allemagne et la France veulent aller vite pour leur plan de réformes visant à « refonder » l'Union européenne, selon le mot d'Emmanuel Macron. Une feuille de route sera mise sur la table d'ici le Conseil européen, fin juin.


Angela Merkel, fraîchement réélue pour un quatrième mandat à la Chancellerie allemande, a réservé la primeur de son premier voyage à l'étranger à la France et à Emmanuel Macron. Les deux dirigeants veulent établir une feuille de route ambitieuse qui sera soumise aux autres pays membres de l'Union européenne et de la zone euro. Les sujets sont nombreux et complexes : union bancaire, Mécanisme européen de stabilité (MES), capacité budgétaire, convergence fiscale… L'objectif, a rappelé l'Elysée, est d'arrêter un « agenda de croissance et d'innovation ». Les premières étapes concrètes devront être réalisées dès cette année, le reste avant les élections européens de mai 2019.

« Pendant de longues années, l'Europe a attendu que le couple franco-allemand avance et propose. Nous y sommes prêts », a déclaré Emmanuel Macron pendant la conférence de presse commune. « Nous ne sommes peut-être pas toujours dès le départ du même avis », a exposé Angela Merkel ; « mais dans l'Histoire, la France et l'Allemagne ont déjà fait beaucoup » a-t-elle poursuivi, en soulignant que la volonté était très forte d'un côté à l'autre du Rhin. La chancelière veut également travailler sur la stabilisation durable de l'euro ainsi que l'amélioration de la compétitivité internationale de la zone euro. 

Il reste toutefois des « difficultés techniques » à surmonter, comme l'a expliqué Bruno Le Maire qui sortait d'une réunion avec son homologue allemand, Olaf Scholz. Des difficultés touchant notamment à l'union bancaire ; mais le ministre de l'Économie assure qu'elles pourront être vaincues d'ici la fin juin. L'enjeu est de taille, Angela Merkel souhaitant établir avec la France un « nouvel avenir »…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Europe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook