Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une mission gouvernementale pour réformer le code du travail





Le 4 Novembre 2015, par

C'est Robert Badinter, ancien ministre de la Justice, qui va présider la nouvelle mission de réflexion sur la refonte du code du Travail. Cette mission gouvernementale s'est vue dresser sa feuille de route par le Premier ministre.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Manuel Valls ne veut pas entendre parler d'une réforme sur le temps de travail et les 35 heures, le salaire minimum, ou encore le contrat de travail. La voie est donc étroite pour cette mission, mais le locataire de Matignon l'assure : il reste nécessaire de dépoussiérer le code du travail.

Le Premier ministre veut donc que la mission se penche sur les droits automatiquement garantis aux travailleurs. Sans toucher au totem des 35 heures, il veut également faire en sorte de faciliter la mise en place d'accords de branches sur le temps de travail. Un projet de loi doit être voté dans ce sens d'ici le début de l'année prochaine avec un vote avant l'été.

La mission devra aussi se pencher sur l'élagage des branches professionnelles. Il y en a plus de 700 actuellement, dont certaines comptent une poignée de salariés seulement. L'objectif est de parvenir à 200 branches dans deux ou trois ans. Les partenaires sociaux devront s'y engager.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook