Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une mission gouvernementale pour réformer le code du travail





Le 4 Novembre 2015, par

C'est Robert Badinter, ancien ministre de la Justice, qui va présider la nouvelle mission de réflexion sur la refonte du code du Travail. Cette mission gouvernementale s'est vue dresser sa feuille de route par le Premier ministre.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Manuel Valls ne veut pas entendre parler d'une réforme sur le temps de travail et les 35 heures, le salaire minimum, ou encore le contrat de travail. La voie est donc étroite pour cette mission, mais le locataire de Matignon l'assure : il reste nécessaire de dépoussiérer le code du travail.

Le Premier ministre veut donc que la mission se penche sur les droits automatiquement garantis aux travailleurs. Sans toucher au totem des 35 heures, il veut également faire en sorte de faciliter la mise en place d'accords de branches sur le temps de travail. Un projet de loi doit être voté dans ce sens d'ici le début de l'année prochaine avec un vote avant l'été.

La mission devra aussi se pencher sur l'élagage des branches professionnelles. Il y en a plus de 700 actuellement, dont certaines comptent une poignée de salariés seulement. L'objectif est de parvenir à 200 branches dans deux ou trois ans. Les partenaires sociaux devront s'y engager.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook