Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une nouvelle gigafactory de piles à combustible en France





Le 6 Décembre 2023, par Aurélien Delacroix

L’inauguration d'une giga-usine de piles à hydrogène à Saint-Fons marque un tournant significatif dans l'industrie automobile en France et en Europe. Pilotée par Michelin, Forvia et Stellantis, cette infrastructure veut accélérer les efforts pour une mobilité plus propre et plus durable.


Une installation industrielle d'envergure

La récente inauguration de la giga-usine « SymphonHy », au sud de Lyon, représente une avancée majeure dans le domaine de l'hydrogène. Cette installation, fruit d'une collaboration entre Michelin, Forvia et Stellantis regroupés dans la coentreprise Symbio, ambitionne de produire 15.000 systèmes à hydrogène d'ici 2024, avec un objectif d'augmentation à 50.000 unités par an d'ici 2026. La structure emploie actuellement 700 personnes et se distingue comme la plus grande usine de piles à combustible en Europe. Avec une vingtaine de clients déjà enregistrés, elle est au premier plan de la transition vers une mobilité plus respectueuse de l'environnement.

L'État français joue un rôle crucial dans ce projet, investissant 600 millions d'euros dans le cadre d'un plan européen. L'engagement de la France dans la transition énergétique et écologique a été souligné par Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, lors de l'inauguration. Stellantis, leader des utilitaires en Europe, a déjà commencé à distribuer des véhicules équipés de cette technologie, bien que le coût reste élevé. Le groupe prévoit de réduire les prix grâce à sa nouvelle gamme d'utilitaires Peugeot, Opel ou Citroën. 

Les défis des piles à combustible

En parallèle, Forvia prévoit que le système hydrogène sera économiquement plus viable que les batteries électriques d'ici 2030, anticipant un soutien des États pour assurer le succès de cette transition. L'avenir de Symbio inclut l'ouverture d'une usine en Alsace pour la fabrication de plaques bipolaires, composantes essentielles des piles à combustible, et l'éventuelle construction d'une deuxième giga-usine en France d'ici 2028. De plus, la société envisage d'établir une présence en Californie, visant à approvisionner le marché américain des utilitaires et des poids lourds. 

Ces projets ambitieux soulignent l'importance croissante de l'hydrogène dans les stratégies de mobilité à long terme. Toutefois, il reste des défis à relever, notamment le développement d'infrastructures de recharge et la production d'hydrogène à partir de sources d'énergie décarbonées. La France s'est engagée à investir 7,2 milliards d'euros pour atteindre une capacité de production de 600 kilotonnes d'hydrogène par an d'ici 2030.



Tags : hydrogène

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook