Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une voiture autonome doit-elle sacrifier les passagers ou les piétons ?





Le 26 Juin 2016, par Aurélien Delacroix

En cas de danger immédiat, une voiture autonome doit-elle sacrifier ses passagers ou les piétons ? C'est la question éthique qu'ont posé des chercheurs, et aucune des réponses ne sont réellement satisfaisantes.


Des chercheurs des universités de Toulouse, du MIT et de l'Oregon ont publié une étude basée sur les réponses de 2 000 Américains sur une question délicate : que doit faire une voiture sans chauffeur lorsqu'elle fait face à un danger immédiat ? Qui doit être sacrifié : les passagers du véhicule, ou les piétons ? 

Pour 75% des personnes interrogées, ce sont les passagers de la voiture qui devront être sacrifiés, au profit des piétons. Mais voilà, ils sont moins de 30% à vouloir acheter une voiture prête à sacrifier ses passagers (il est vrai que la perspective n'est pas spécialement attirante…). L'intelligence artificielle dont sont dotés les véhicules autonomes devront pourtant bien faire ce genre de choix qui n'appellent pas de réponses toutes faites.

Il faudra pourtant trouver des solutions, et rapidement. Le marché des véhicules sans chauffeur est susceptible d'exploser dans les prochaines années. Plusieurs constructeurs ont annoncé le développement de leurs propres voitures sans chauffeur, avec des résultats qui dépassent toutes les espérances en termes de réduction des accidents.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook